Au fil des semaines...

Le jeudi 5 octobre 2006

Dans les médias demain

Ça se bouscule un peu ces jours-ci… Nous participerons ce vendredi 6 octobre à l’émission « Salut! Bonjour! » sur les ondes de TVA. Notre intervention se fera aux environs de 6h30 le matin.

Nous avons également collaboré à la production d’un reportage de cinq minutes qui sera diffusé quant à lui pendant le Téléjournal (de 18h00 à 19h00) de Radio-Canada Montréal, et en rediffusion le lendemain sur RDI à différents moments de la journée.

Enfin, le quotidien La Presse publiera, toujours le 6 octobre, un dossier sur l’éducation physique, sous la plume de la journaliste Marie Allard.

Le mercredi 19 avril 2006

Publication de chiffres

Nous publions à partir d'aujourd'hui, dans notre section "Chiffres", les résultats des votes qui se sont tenus dans les établissements scolaires du Québec entourant l'application du régime pédagogique pour septembre qui vient. Combien d'écoles primaires se conformeront aux deux heures d'éducation physique par semaine annoncées par le gouvernement? Nous souhaitons recueillir suffisamment de résultats pour vous en dresser un tableau significatif.

Nous attendons de vos nouvelles...

Le jeudi 13 avril 2006

Résultat des votes?!

Des journalistes nous contactent assez régulièrement — comme encore aujourd'hui — afin de connaître le résultat des votes qui ont été pris dans les différentes régions du Québec quant au temps qui sera alloué à l'enseignement de l'éducation physique et à la santé à partir de septembre dans les écoles primaires.

Malheureusement, nous ne disposons pas de données de la sorte sous la main. Quant à lui, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport procédera à partir de l'an prochain seulement à une étude visant à dresser des statistiques précises sur l'application du régime pédagogique.

Nous sollicitons donc la collaboration des lecteurs de La bande sportive E.P.S. afin de savoir dans quelle mesure les deux heures d'éducation physique et à la santé annoncées ont été ou non respectées dans les différentes commissions scolaires du Québec. Pour ce faire, il nous serait très utile d'obtenir des chiffres précis sur les quelques points suivants:

le nom de votre commission scolaire, la ville, le nombre d'écoles primaires sous sa gouverne (et si possible le nombre d'élèves concernés);
le nombre d'écoles primaires qui offriront chaque semaine deux heures et plus d'éducation physique et à la santé à tous leurs élèves (excluant donc ceux du préscolaire);
le nombre d'écoles primaires qui offriront chaque semaine deux heures et plus d'éducation physique et à la santé à une partie seulement de leurs élèves;
le nombre d'écoles primaires qui n'offriront pas chaque semaine deux heures et plus d'éducation physique et à la santé à leurs élèves.

Nous souhaiterions évidemment obtenir ces informations pour l'ensemble des régions du Québec. Dans le doute, il est toujours préférable de recevoir la même information deux fois que de ne pas la recevoir du tout... ;)

Un gros merci à l'avance!

Le lundi 3 avril 2006

Lettre du ministre Fournier

Nous avons reçu par la poste une copie de la lettre que vient de faire parvenir le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, M. Jean-Marc Fournier, aux directeurs des commissions et établissements scolaires du Québec. Ses propos sont clairs: la mesure annoncée pour septembre 2006 (deux heures d'éducation physique et à la santé au primaire) était prioritaire pour le gouvernement du Québec.

Reste à savoir s'ils seront entendus par tous ceux et celles qui ont déjà décidé de profiter de la situation pour privilégier une autre matière de leur choix...

Québec, le 16 mars 2006

Mesdames les Présidentes et Messieurs les Présidents des commissions scolaires,
Mesdames les Directrices et Messieurs les Directeurs d'établissements d'enseignement privés,
Mesdames les Directrices et Messieurs les Directeurs des conseils d'établissement des écoles privées et publiques,

Je profite de la période actuelle, au cours de laquelle les écoles planifient leurs activités de la prochaine année scolaire, pour vous rappeler certaines décisions que le gouvernement a prises en vue d'améliorer la formation des jeunes au primaire, notamment en lien avec le nouveau régime pédagogique.

Ainsi, des changements ont été apportés dans la perspective de rendre la formation au primaire plus complète et de mieux préparer les élèves à poursuivre leurs études. Une importante mesure qui a été adoptée à cet égard est l'augmentation d'une heure et demie du temps d'enseignement hebdomadaire. Ce changement, qui sera mis en application en septembre 2006, était réclamé depuis longtemps par le milieu scolaire et va nous permettre de rejoindre sur ce plan les autres provinces canadiennes et les autres pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Ce changement coïncidera avec l'implantation de la matière Anglais, langue seconde, enseignée par le jeu, au premier cycle du primaire, mesure qui vise à mieux soutenir chez les élèves la maîtrise de cette langue.

Cette augmentation du temps d'enseignement rend aussi possible la mise en oeuvre d'une action que le gouvernement juge prioritaire. En effet, les problèmes liés à la sédentarité des jeunes et l'importance que peut avoir à cet âge la pratique d'activités physiques nous ont menés à accorder une plus grande importance à la matière Éducation physique et à la santé. Ainsi, pour permettre de mieux appliquer les deux volets de formation qui sont compris dans le programme d'études, un temps de deux heures par semaine a été indiqué et cette matière figure maintenant parmi celles dont le temps d'enseignement est réparti. La matière Éducation physique et à la santé vient donc de rejoindre les disciplines comme le français et les mathématiques parmi celles qui ont un temps indicatif réparti.

Par ailleurs, en matière culturelle, il y aura dorénavant continuité tout le long du primaire dans une des deux disciplines artistiques enseignées, que ce soit la danse, les arts plastiques, l'art dramatique ou la musique.

Grâce à l'ajout de l'heure et demie, il sera plus facile pour les établissements scolaires de faire ces choix et d'assurer un équilibre entre les différentes matières.

Je vous prie d'agréer mes sentiments les meilleurs.

JEAN-MARC FOURNIER

c.c. Directions régionales


Note: On peut télécharger la copie numérisée de cette lettre à partir de nos archives.

Le jeudi 16 mars 2006

Résumé de la chronique

Les différentes chroniques de l'émission "Salut Bonjour!" ne sont pas disponibles en archives en format vidéo. Il est par contre possible de consulter un résumé écrit de chacune de ces chroniques. Dans le cas qui nous intéresse, celle de Josée Lavigueur est disponible en ligne à cette adresse.

Le mercredi 15 mars 2006

Dernière heure!

Pour votre information, la chronique de Josée Lavigueur portant sur l’éducation physique et à la santé sera diffusée sur les ondes du réseau TVA jeudi matin « aux environs » de 7h45 dans le cadre de l’émission « Salut Bonjour! ».

Le mardi 14 mars 2006

À "Salut Bonjour!" ce jeudi

Nous participerons demain à l'enregistrement d'un reportage de Josée Lavigueur qui sera diffusé pendant sa chronique de jeudi matin, dans le cadre de l'émission matinale "Salut Bonjour!, sur les ondes du réseau de télévision TVA.

Le sujet développé sera évidemment les deux heures d'éducation physique et à la santé qui risquent d'être plus ou moins appliquées dans les écoles primaires du Québec en septembre prochain. Notre intention est toujours d'alerter les parents qui, pour la plupart, croient que ces deux heures étaient bien garanties dans toutes les écoles.

Le jeudi 2 mars 2006

Pas très professionnel...

Nous avons eu la désagréable surprise de nous être déplacés pour rien dans les studios de TQS aujourd'hui. Patiemment, après la maquillage d'usage, le micro fixé au veston, nous attendions notre tour prévu pour 12h40. Puis, vers 12h50, nous avons fini par comprendre, en suivant sur le moniteur la conversation des invités qui nous précédaient, qu'on nous avait largués.

Pas très professionnel tout ça.

Le mercredi 1er mars 2006

Changement de programme à TQS

Nous apprenons à l'instant que notre passage au "Grand Journal - Édition de 11h00" sur les ondes du réseau de télévision TQS Montréal a été remis à demain, jeudi, à la même heure (12h40).

L'actualité étant ce qu'elle est, la hausse de tarifs d'Hydro-Québec — un sujet évidemment incontournable — aura forcé la salle des nouvelles de TQS à revoir sa programmation de ce midi. Ce n'est donc que partie remise... À demain! ;)

En rediffusion en soirée au 98,5 FM

Notre entretien avec l'animateur du 98,5 FM Paul Arcand et le sous-ministre de l'Éducation a finalement eu lieu ce matin. Pour ceux qui aimeraient l'entendre, les entrevues réalisées dans le cadre de l'émission "Puisqu'il faut se lever..." sont habituellement rediffusées le même jour de 19h00 à 20h30, à la fois sur les ondes du 98,5 FM et sur le Web.

À noter enfin que ladite entrevue a également été insérée dans les archives de la "section Paul Arcand", sous la rubrique "06-03-01 Entrevue sur sport / étude", du même site.

Le mardi 28 février 2006

Changement d'horaire au 98,5 FM ce mercredi

Nous venons d'apprendre que l'entrevue à laquelle nous participerons ce mercredi, dans le cadre de l'émission matinale "Puisqu'il faut se lever..." avec Paul Arcand, sera finalement diffusée à 7h25 et non 8h10 comme prévu initialement. On rappelle que les gens de l'extérieur de la grande région de Montréal peuvent écouter en direct la station radiophonique montréalaise 98,5 FM à partir de son site Web.

Également à TQS le midi

On nous a également confirmé notre participation au Grand Journal - Édition de 11h00 au réseau de télévision TQS Montréal pour mercredi. À 12h40 précisément, nous aurons donc encore l'occasion de discuter de l'application du régime pédagogique, cette fois avec l'animateur Benoît Dutrizac. L'émission n'est malheureusement pas retransmise sur le Web.

Le lundi 27 février 2006

À la radio du 98,5 FM ce mercredi matin

On nous a confirmé aujourd’hui que nous participerons à l'émission matinale "Puisqu'il faut se lever..." avec Paul Arcand ce mercredi 1er mars à 8h10 (heure du Québec) pour y parler du respect du régime pédagogique en regard de l'éducation physique et à la santé dans les écoles primaires. Un représentant du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, qui n'a pas été identifié, devrait aussi y prendre part.

Pour les gens de l'extérieur de la grande région de Montréal, la station radiophonique montréalaise 98,5 FM peut également être entendue en direct à partir de son site Web.

Le samedi 25 février 2006

À RDI ce matin

Nous avons parlé d'éducation physique et à la santé sur les ondes de RDI aujourd'hui, notamment pour préciser les modalités d'application du régime pédagogique à partir de septembre qui vient. L'entrevue avec l'animateur Louis Lemieux, de l'émission Matin Express Week-End, peut être vue intégralement à partir du site de Radio-Canada.

Autres entrevues?

Il est aussi probable que nous puissions intervenir sur ce même sujet en début de semaine sur les ondes d'une station radiophonique de Montréal et d'un autre réseau de télévision. Nous vous en informerons d'avance si cela nous est possible. L'intention sera alors la même: mobiliser les parents qui croyaient voir les deux heures d'éducation physique s'appliquer automatiquement dans toutes les écoles du Québec.

Le jeudi 23 février 2006

Communiqué de presse

La Loi sur l’instruction publique ne permettrait pas au ministre d’intervenir

LES DEUX HEURES D’ÉDUCATION PHYSIQUE ANNONCÉES
POUR SEPTEMBRE NE SERONT PAS OBLIGATOIRES

Laval, le 22 février 2006 — Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Jean-Marc Fournier, n’obligera pas les écoles primaires à se conformer aux deux heures hebdomadaires d’éducation physique et à la santé proposées dans le régime pédagogique comme le souhaitait le Comité d’action ÉPS.

C’est ce qui ressort d’une rencontre avec des représentants du MÉLS qui s’est tenue à Québec plus tôt cette semaine. La Loi sur l’instruction publique (LIP) ne permettrait pas au ministre d’imposer aux conseils d’établissement un temps « prescriptif » à quelque matière que ce soit. L’article 86 de la LIP confère en effet au conseil d’établissement le pouvoir d’approuver le temps alloué à chaque matière, obligatoire ou à option, proposée par la direction d’école. On remarque tout de même que le régime pédagogique de la formation professionnelle, lui, comprend des matières auxquelles un temps « prescriptif » a bel et bien été alloué.

Comme tout le processus entourant le choix des matières enseignées l’an prochain bat présentement son plein dans les écoles primaires — et que certains intervenants « jouent du coude » — le Comité aurait également souhaité voir le MÉLS exiger des écoles qui ne se conformeront pas au régime pédagogique de justifier leur décision par écrit. Cette mesure aurait pu permettre aux élèves touchés de recevoir l’enseignement de tous les contenus obligatoires en éducation physique et à la santé prévus au Programme de formation.

Sur ce point, le ministère s’en remet de nouveau à la LIP qui donne aux commissions scolaires la responsabilité de veiller à l’application du régime pédagogique dans ses établissements. Connaissant le peu d’importance qu’on accordait à l’éducation physique au cours des dernières décennies dans plusieurs commissions scolaires, on peut supposer que les conseils d’établissement concernés ne seront pas trop ennuyés.

Implication du milieu

À court terme, on apprend que le ministre Fournier aurait l’intention d’acheminer une lettre aux établissements scolaires les invitant à prendre des décisions en faveur de la santé des jeunes. On souhaiterait ainsi voir les écoles se conformer d’elles-mêmes aux deux heures d’éducation physique proposées dans le régime pédagogique. Au MÉLS, on dit souhaiter « l’implication des gens du milieu » afin d’inciter les écoles à se conformer au régime pédagogique.

Lorsque toutes les écoles auront pris leur décision, les représentants du MÉLS disent vouloir également procéder à un « monitoring » afin de vérifier l’application du régime pédagogique à l’échelle du Québec. Si l’idée peut paraître intéressante, elle risque néanmoins d’avoir peu d’impact sur le choix des écoles puisque celles-ci auront pu exercer leur droit décisionnel et que le nouveau personnel enseignant aura déjà été engagé par les commissions scolaires.

Enfin, le cas des élèves du préscolaire n’est pas encore fixé. On sait cependant que leur temps de présence à l’école ne sera pas majoré d’une heure et demie par semaine, comme celui de leurs camarades du primaire, et qu’ils n’auront donc pas davantage d’éducation physique en septembre. Le MÉLS réfléchit présentement à la possibilité de débloquer des fonds afin de leur assurer un transport distinct par autobus ou une ouverture plus hâtive des services de garde. Le dossier du temps accordé à l’éducation physique au secondaire ne figure pas dans les plans actuels du ministère.

Malgré tout, l’avenir qui se dessine pour l’éducation physique dans les écoles primaires est nettement plus positif que tout ce qui a été vécu au Québec jusqu’ici. Il faudra seulement trouver les mots pour expliquer à ce petit garçon d’une quelconque école de l’Est du Québec, par exemple, pourquoi sa cousine de l’Outaouais a droit à deux heures d’éducation physique par semaine et pas lui.

Yves Potvin
Porte-parole du Comité d’action ÉPS

Le lundi 16 janvier 2006

Rencontre reportée au MÉLS

La rencontre que nous devions avoir aujourd'hui avec les représentants du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MÉLS) a été remise à une date ultérieure pour des motifs que nous ignorons. Nous vous ferons part de la nouvelle date prévue dès que possible.

D'ici là, nous avons publié aujourd'hui dans nos archives notre position face à l'application parfois ardue du régime pédagogique dans les écoles primaires du Québec.

Autres nouvelles

Année 2017
Année 2016
Année 2015
Année 2014
Année 2013
Année 2012
Année 2010
Année 2007
Année 2006
Année 2005
Année 2004
Année 2003
Année 2002
Année 2001
Nouvelles 2005 Nouvelles 2007