Que peut-on y faire?...Dans l'intérêt des jeunes!

IL EST NÉCESSAIRE DE RELANCER LE DÉBAT ENTOURANT LA PLACE DE L'ÉDUCATION PHYSIQUE DANS LA FORMATION DES JEUNES

Depuis l'entrée en vigueur de la "proposition" du Gouvernement du Québec d'allouer deux heures d'éducation physique et à la santé (ÉPS) dans les établissements scolaires du secteur primaire, il subsiste un faux sentiment du dossier accompli, du côté des politiciens, assorti d'une impression de problème réglé au sein de la population.

Or, le portrait est toujours le même. Nombreuses, en effet, sont les écoles primaires qui ne se conforment toujours pas au Régime pédagogique, les élèves du préscolaire n'ont toujours droit qu'à 30 minutes d'ÉPS par semaine et ceux du secondaire qu'à une maigre période de 75 minutes.

Devant ces faits, le Comité d'action ÉPS tente d'initier de nouveau un débat sur la question de la santé des jeunes en interpellant la gent politique.

Joignez-vous à nous!

Entrez!