Rouler sans perdre le nord (première partie)

Une proposition de progression en 3ième classe

Nous devons tous enseigner tôt ou tard la roulade avant à nos jeunes élèves du primaire. Souvent, nous nous contentons de disposer quelques tapis de gymnastique au sol, ici et là, en leur donnant pour mandat de se placer deux par deux de manière à ce que le partenaire de celui qui tente de rouler puisse lui prêter assistance en cas de besoin.

Plusieurs de nos élèves peuvent alors découvrir en eux des talents d'autodidactes et parviennent à apprivoiser cette nouvelle action avec assez de succès. D'autres, par contre, ont besoin d'un peu plus d'attention, d'être guidés, et parfois même stimulés.


La petite progression qui suit vise justement à stimuler... votre imagination! Nous souhaitons donc fortement qu'elle saura initier l'éclosion de nouveaux outils visant à diversifier les contextes de réalisation de vos situations d'apprentissage. Comme vous le remarquerez, les activités suggérées n'ont rien d'une approche destinées à des gymnastes. On s'adresse donc ici davantage à la masse, à une clientèle scolaire où tous n'ont pas nécessairement de grandes expériences en la matière.

Faute de ressources matérielles en quantité suffisante (ex.: nombre de tapis de gymnastique restreint), l'idée de diviser votre groupe en deux pourrait s'avérer profitable pour tous. Pendant qu'un demi-groupe serait affairé aux activités éducatives qui suivent, l'autre serait à la tâche dans un autre contexte. Notez bien qu'il s'agit ici d'une tâche quelconque et non d'un jeu. Vous risquez en effet de vous retrouver avec quelques problèmes de gestion de groupe si vous optez plutôt pour des activités récréatives...

Si vous avez l'impression, comme plusieurs intervenants, de manquer d'assurance en gymnastique au sol, il existe différentes publications fort bien étoffées visant justement à accompagner les éducateurs physiques qui choisissent d'utiliser certains gestes de gymnastique comme moyens d'action dans leur quotidien. C'est le cas en particulier des fédérations québécoise et canadienne de gymnastique qui éditent chaque année d'excellents manuels pour entraîneurs et pédagogues et qui nous ont fortement guidés en particulier dans la création de plans inclinés.



Rouler sans perdre le nord 1

Valeur pédagogique

En utilisant ces activités pédagogiques comme moyens d'action avec vos élèves de 3ième classe (8-9 ans), vous pourrez ainsi développer l'objectif terminal suivant:

Mettre en action son corps et ses différentes parties.(1)

De manière plus précise, on peut prétendre que ces activités aideront vos élèves à atteindre l'objectif intermédiaire qui suit:

Exécuter des actions locomotrices et non locomotrices.(2)

Si l'on veut préciser encore davantage nos intentions pédagogiques, l'objectif spécifique suivant pourrait très bien décrire nos visées:

Exécuter des roulades avant en adoptant différentes positions de départ et d'arrivée.

(1) (2) Tirés de: "Répartition des contenus et des objectifs d'apprentissage pour chacune des classes du primaire. Document de travail." Ministère de l'Éducation du Québec. Page 7. Juin 1996.


Les notions abordées

Rouler;
centre de gravité;
position de départ;
position d'arrivée;
placement des membres;
justesse de la réponse motrice;
vitesse d'exécution;
etc.


Échauffement

Le tonneau

L'élève est couché sur un tapis de gymnastique en position groupé (en petite boule). Veiller à bien arrondir tout le corps et de garder la tête à l'intérieur de la boule. Il se fait rouler un peu dans toutes les directions.



Le balancier

L'élève est toujours en position groupé mais cette fois couché sur le dos. Il exécute une sorte de mouvement de balancier (transferts de poids successifs des épaules aux fessiers).

S'il le peut, après quelques balancements de la sorte, il peut se lever debout, voire exécuter un saut en extension en s'aidant de ses bras.


Premier abord

Utiliser des plans inclinés

La plupart des enseignants choisissent d'initier les jeunes à la roulade avant en utilisant des plans inclinés, c'est-à-dire sur des pentes descendantes. Dans ses différents manuels, la Fédération canadienne de gymnastique propose d'ailleurs des solutions simples pour créer rapidement ces plans inclinés. Voici quelques suggestions facilement applicables dans votre milieu:

Alternative
Commentaire
Utiliser un tremplin recouvert d'un tapis de gymnastique
Simple d'utilisation. On peut surélever la partie supérieure du tremplin en plaçant sous sa base un vieux tapis de gymnastique plié à quelques reprises ou même un pneu d'automobile usagé!
Faire usage d'un tapis incliné
Plutôt dispendieux en ces périodes plus austères mais d'usage très intéressant... Vous aurez sans doute besoin de placer une base de départ plus ferme à sa plus haute extrémité, comme par exemple la partie supérieure d'un plinth.
Utiliser un banc suédois fixé aux espaliers
Très (trop?!) impressionnant pour les débutants. Outre la crainte naturelle ressentie par plusieurs, il vous faudra obligatoirement prévoir des tapis de sécurité de chaque côté du banc.



Exploration

D'un plan incliné, l'élève est invité à initier ses premières roulades avant en partant d'une position debout, jambes semi-fléchies.

Comme la pente en elle-même fera presque tout le travail, on insiste pour que l'élève se concentre sur l'endroit où il dépose sa tête avant de rouler (près de ses pieds pour commencer) et la rondeur de son dos (rouler sur la nuque et non tomber sur le dos). Si vous disposez de quelques plans inclinés différents, il serait intéressant de pouvoir les expérimenter tous.

Inviter les élèves qui prennent de l'assurance à expérimenter différentes façons de positionner leurs membres durant la roulade. Introduire la qualité de l'arrivée comme but supplémentaire à atteindre.

"Vous est-il possible de terminer votre roulade sur vos pieds en position accroupi?"

Les jeunes poursuivent leur exploration.

"Voyez-vous maintenant une quelconque différence lorsque vous rouler avec vos membres plus près de vous? Plus éloignés de vous? Quelle est cette différence?"

D'eux-mêmes, les jeunes devraient percevoir les variations de vitesse qui influencent inévitablement l'équilibre en phase d'arrivée.



D'une surface surélevée

Cette fois, l'élève initie sa roulade d'une surface surélevée comme par exemple la partie supérieure d'un plinth ou d'un tremplin (sans faire d'impulsion...).

Il sera nécessaire de rappeler à tous de rouler sur la nuque et de bien prendre appui sur les deux mains pour éviter de se laisser choir lourdement sur le dos.


Départ et arrivée

Sur une surface plane

À partir de maintenant, l'élève expérimente la roulade sur une surface entièrement plane. Il est possible que votre assistance soit requise auprès de certains élèves qui n'y arrivent tout simplement pas, en soulevant légèrement leur bassin. La consigne demeure la même que précédemment, il faut toujours rouler sur la nuque pour ne pas tomber lourdement sur le dos.

"Puisque tu commences à mieux maîtriser tes roulades, peux-tu le faire maintenant en étant sur tes pieds, en position accroupi, lors de l'arrivée?"

Certains y parviendront sans trop de problèmes, d'autres devront s'aider de leurs mains. Ce sera là l'occasion d'intégrer la notion de vitesse aux exercices. L'enseignant fait donc la démonstration de deux roulades avant, l'une plutôt lente et l'autre plus rapide (introduire la notion de centre de gravité, centre du poids du corps).

"Quelqu'un a-t-il remarqué quelque chose de différent dans mes deux exécutions de roulade avant? Avez-vous remarqué une façon différente de ma part de placer mes membres durant chaque roulade?"

L'intention est ici de mettre en relief l'influence de la position des membres sur la vitesse d'exécution. Plus ceux-ci seront éloignés du centre de gravité, plus lente sera la rotation autour de l'axe. Au contraire, plus les membres seront rapprochés du centre de gravité et plus cette rotation sera rapide.



Gravir la pente!

Les jeunes retournent faire quelques roulades, cette fois avec le mandat d'alterner le plus silencieusement possible entre les roulades lentes et rapides, mais aussi en terminant obligatoirement celles-ci en position accroupi.

"Quelqu'un pourrait-il exécuter une roulade rapide, terminée en position accroupi, sur une pente ascendante?"



Varier les départs et arrivées

"Nous venons de parler de position des membres, de vitesse de rotation, de position d'arrivée... Saviez-vous qu'on peut facilement imaginer de toutes nouvelles roulades simplement en variant nos positions de départ et d'arrivée? Auriez-vous en tête différentes positions qu'on pourrait expérimenter ici?"

Laisser les jeunes faire leurs suggestions et commenter au besoin en tenant compte de la faisabilité des exemples soulevés.

L'enseignant dévoile alors les affiches qu'il avait préalablement préparées et dont il avait pris soin de cacher l'existence avant cet instant précis. Celles-ci sont fixées à un mur, à un endroit visible et accessible.

"Voyez vous-mêmes... Ces affiches représentent toutes des positions que vous pouvez utiliser à la fois pour le départ et l'arrivée, ou simplement pour l'arrivée, lors de l'exécution d'une roulade avant. Il en existe encore plusieurs autres mais celles-ci me semblent bien adaptées à nos capacités actuelles."

Les affiches en question, au nombre de huit, représentent les positions suivantes:

Position 1: Debout
Départ et arrivée
Position 2: Debout, jambes à l'écart
Départ et arrivée
Position 3: Accroupi
Départ et arrivée
Position 4: À genoux
Départ et arrivée
Pour le départ, l'élève devra recourir à une position intermédiaire accroupi avant de rouler.
Position 5: Sur un genou
Départ et arrivée
Pour le départ, l'élève devra recourir à une position intermédiaire accroupi avant de rouler.
Position 6: Sur le dos
Arrivée seulement
Position 7: Assis, jambes tendues
Arrivée seulement
Position 8: Assis, jambes à l'écart
Arrivée seulement

"Maintenant, placez-vous en groupes de deux et expérimentez toutes les combinaisons que vous pouvez imaginer. N'oubliez-pas d'aider votre partenaire à mieux exécuter ses roulades en lui faisant part de vos remarques..."



Échec et mat!

Un jeu d'échec est constitué de 16 tapis de gymnastique fixés les uns aux autres. Deux équipes de trois joueurs chacune s'y affrontent en prenant place comme sur la figure ci-contre.

Chaque équipe désigne ses joueurs 1, 2 et 3. On procède par un tirage au sort afin de déterminer laquelle des deux équipes jouera en premier. Le joueur A-1 doit donc rouler de son tapis à un autre laissé vacant. Le joueur B-1 suit, puis le joueur A-2, et ainsi de suite. On peut de ce fait rouler autant en ligne verticale, horizontale qu'oblique. En autant que l'ordre de passage de chacun soit respecté, on peut aussi choisir de rebrousser chemin sans problème pour éviter d'être pris en souricière.

Le but de l'activité est d'être la première équipe qui parvient à placer un joueur de chaque côté d'un opposant (verticalement, horizontalement et en oblique) OU de bloquer tous les accès possibles d'un opposant qui doit se déplacer.

Évidemment, les roulades avant sont obligatoires. L'intervenant peut même se permettre d'imposer des positions de départ et d'arrivée précises, de les modifier en cours de jeu, etc.



Auto-évaluation

Les élèves sont regroupés en équipes de deux et reçoivent une fiche d'auto-évaluation par équipe. Ils ont alors pour mandat de compléter cette fiche en inscrivant la première lettre de leur prénom à l'endroit approprié, selon qu'ils aient trouvé la roulade facile, faisable ou difficile à exécuter en fonction des positions de départ et d'arrivée demandées.

Cette auto-évaluation pourra ensuite être utile à l'enseignant désireux d'estimer le degré d'apprentisage de ses élèves.


Roulade et positions

Appréciation








Défi!

Les élèves sont toujours en équipes de deux.

De petites cartes plastifiées ont préalablament été préparées par l'enseignant. Sur ces cartes sont représentées toutes les positions de départ et d'arrivée présentées précédemment.

Deux équipes (A et B) se rencontrent dans un jeu de Défi! et une troisième (équipe C) arbitrera la partie. On détermine par un tirage au sort laquelle des deux équipes en jeu lancera son défi en premier lieu (équipe A). Il s'agit alors pour celle-ci de choisir les positions de départ et d'arrivée de la première roulade que devront exécuter correctement les membres de l'équipe B.

Pour que l'équipe B marque un point, il faut que les deux membres de cette équipe réussissent correctement la roulade en question selon l'appréciation des arbitres (équipe C). Une fois la roulade effectuée, les rôles sont inversés. L'équipe B lance donc à son tour un défi aux membres de l'équipe A, et ainsi de suite. Après trois défis lancés par chacune des équipes en jeu, on modifie les équipes qui s'opposent et celle qui arbitrera la prochaine partie.



La roulade endiablée

Le groupe d'élèves est divisé en équipes de trois. Six tapis sont disposés autour de l'aire de travail à la disposition du groupe. Deux équipes (A et B) prennent place à proximité du cerceau qui leur a été attitré, au centre de cette aire.

Deux autres équipes seront les juges (un élève pour chaque tapis). Ils ont tous reçu deux affiches (une pour la position de départ et l'autre pour l'arrivée) qu'ils ne montrent pas aux premiers concurrents. Chacun des arbitres a trois foulards de jeu à ses pieds.

Au signal de l'enseignant, les six concurrents se rendent rapidement en direction du tapis de leur choix (si deux élèves choisissent le même, c'est le premier des deux à placer son pied sur le tapis qui peut y rester). Le juge sur place montre alors ses deux affiches dans l'ordre qu'il a choisi, et l'élève doit exécuter la roulade correspondant aux positions de départ et d'arrivée démontrées.

Si la roulade a bien été effectuée, l'élève peut alors saisir un foulard de jeu et retourner le déposer dans le cerceau de son équipe, puis se rendre vers un nouveau tapis. Si au contraire le juge considère que la roulade ne correspond pas aux positions de départ et d'arrivée demandées (ex.: roulade exécutée avec une vitesse excessive pour gagner du temps...), il peut exiger que l'élève en exécute une autre avant de lui concéder un foulard.

Un élève ne peut se rendre deux fois à un même tapis ni exécuter plus de trois roulades. La première équipe qui dépose neuf foulards dans son cerveau est déclarée gagnante... pour l'honneur!

Modifier ensuite les concurrents et juges de la partie suivante.



Consignation des résultats

L'enseignant a préalablement préparé une feuille de consignation pour son groupe d'élèves. Chaque élève devra exécuter trois roulades aux positions de départ et d'arrivée différentes à deux reprises chacune. L'enseignant note chaque essai de manière dichotomique. Le total des notes ainsi obtenues détermine le taux de réussite de l'élève suivant cette légende:

Total obtenu
Interprétation du résultat
17-18
(A) L'élève a atteint très facilement l'objectif.
14-15-16
(B) L'élève a atteint facilement l'objectif.
11-12-13
(R) L'élève a atteint l'objectif de manière satisfaisante.
8-9-10
(D) L'élève a atteint difficilement l'objectif.
0 à 7
(E) L'élève n'a pas atteint l'objectif.

Roulades sujettes à consignation:

Roulade
Description

Roulade 1: De la position de départ debout jambes à l'écart, l'élève roule et termine l'exécution en position accroupi.

Roulade 2: De la position de départ accroupi, l'élève roule et termine l'exécution avec un seul genou au sol.

Roulade 3: De la position de départ accroupi, l'élève roule et termine l'exécution en position assis jambes à l'écart.

Grille de consignation des résultats:


Note:
"M" signifie ajustement des membres durant la rotation;
"V" signifie vitesse de rotation;
"A" signifie position d'arrivée correcte.