Dribbler au travers d'obstacles fixes

Intégration d'obstacles à franchir

Quatre autres ateliers

"Nous avons vu jusqu'à présent que l'angle et la force de la poussée exercées sur le ballon influencent notre contrôle en situation de dribble lorsque nous devons contourner des obstacles. Tout en continuant de dribbler, nous serait-il aussi possible de "franchir" des obstacles? Quelqu'un a-t-il une idée là-dessus?"

L'enseignant présente les quatre ateliers suivants à expérimenter. Dans certains cas (la poutre et la clôture), on parlera toujours de l'angle et de la force de la poussée pour exercer un contrôle adéquat du ballon. Pour les autres (les haies et la forêt), il faudra inévitablement intégrer la notion de changement de niveau, par exemple s'accroupir pour dribbler, ce qui implique nécessairement une adaptation de la force de la poussée.

Comme lors de la dernière série d'ateliers, les équipes attendent le signal de l'enseignant avant de changer d'atelier, toujours dans le sens des aiguilles d'une montre.

La "poutre" du ballon

Une "poutre" à ballon formée de trois bancs et d'un petit tréteau est formée comme sur la figure ci-contre. L'élève doit dribbler le ballon en commençant par le banc placé à l'horizontal. Il doit bien entendu marcher... les deux pieds sur le plancher!!!

Ajuster la hauteur des bancs inclinés en fonction de la taille des élèves.

La clôture

L'élève doit ici dribbler son ballon en alternance des deux côtés d'une corde élastique suspendue horizontalement à environ 30 cm du sol (solution la plus sécuritaire) ou de deux bancs suédois renversés. Pour ce faire, il peut lui-même se déplacer d'un seul côté de la corde (ou des bancs) ou en plaçant un pied en permanence de chaque côté.

Les haies

Les extrémités de quelques cordes à sauter ont été placées à l'intérieur des orifices situés au sommet d'un certain nombre de cônes de manière à former des haies (note: des bâtons de plastique pourraient substituer les cordes à sauter, au besoin). Une dernière haie, plus haute, sera conçue en utilisant deux tréteaux plutôt que des cônes.


À cet atelier, l'élève peut contourner les cônes en faisant passer le ballon au dessus des cordes ou franchir lui-même les cordes en dribblant. En arrivant devant la dernière haie, il devra obligatoirement s'accroupir afin de passer sous la corde en dribblant.

La forêt

Une forêt est constituée de six paires de poteaux polyvalents de type "Training Aid" et de leurs barres transversales. Encore là, vous pouvez substituer cet équipement par des cordes élastiques, tréteaux, etc.


L'élève doit choisir selon la nature de l'obstacle qui se présente devant lui comment il le franchira. Il pourra ainsi décider de passer au dessus ou sous la barre transversale ou oblique (ou la corde).

Tout dépendant des habiletés des élèves, on peut choisir de rapprocher les obstacles les uns des autres, d'accentuer les angles, de ne pas les placer en ligne droite, etc.



Retour sur les ateliers

"Nous venons de mettre en application la notion de changement de niveau, c'est-à-dire que tu as dû modifier ton déplacement, par exemple en t'accroupissant, pour passer sous un obstacle."

"Nous avons constaté aussi que le fait de franchir un obstacle
(passer au dessus) comme une corde élastique t'obligeait à modifier considérablement la force de la poussée exercée sur le ballon de même que son angle."

L'enseignant se place à proximité d'un ou de quelques obstacles de son choix.

"Quelqu'un peut-il maintenant me décrire en ses mots les différents ajustements que l'on doit faire lorsqu'on tente de contourner un obstacle comme celui-ci? D'en franchir un autre comme celui-là?"

Obstacles à contourner Consignation des résultats
Introduction