Dribbler au travers d'obstacles fixes

Intégration d'obstacles à contourner

Les massues

L'élève se tient toujours debout dans son cerceau. Cette fois, il a déposé par terre une ou deux massues (selon le matériel à votre disposition) à l'extérieur du cerceau.

Comme pour l'échauffement précédent, il devra dribbler le ballon autour du cerceau mais en évitant de toucher la ou les massues au passage.

"Quelqu'un aurait-il un truc à nous donner afin de ne pas toucher la massue au passage? Lorsqu'il y a des obstacles de quelque nature que ce soit sur ma route, puis-je faire en sorte de prévoir leur présence et d'ajuster mes actions en conséquence?"

On désire évidemment intégrer ici la notion d'orientation du regard.

Selon le degré de réussite des élèves, on peut procéder exactement comme lors de l'exercice d'échauffement précédent, c'est-à-dire en émettant un quelconque signal sonore invitant les jeunes à sortir du cerceau et dribbler à l'intérieur, et vice versa.



La ligne droite

Les élèves sont maintenant debout, sur une ligne autour de la salle. Ils doivent dribbler en tournant tous dans la même direction et en faisant toujours rebondir le ballon à la droite de cette ligne. Au signal, ils doivent faire rebondir le ballon de l'autre côté, c'est-à-dire à gauche de la ligne, et vice versa.

Au départ, l'élève peut se déplacer du même côté que le ballon, soit en plaçant par exemple ses pieds à droite, comme le ballon. Par après, l'intervenant demandera aux jeunes de demeurer sur la ligne en se déplaçant tout en faisant changer seulement le ballon de côté. Suivant les capacités de chacun, on peut aussi demander aux jeunes d'utiliser la main non-dominante lorsque le ballon passe de son côté.

Variantes: On peut aussi demander à chacun de faire passer le ballon d'un côté à l'autre le plus souvent possible sans quitter la ligne, imposer un nombre minimum de changements de côté pour un laps de temps déterminé, faire jouer de la musique (comme à la chaise musicale) en demandant aux élèves de s'immobiliser complètement pendant les moments de silence, etc.

L'enseignant dribble à son tour devant les élèves.

"En réalité, lorsqu'on dribble un ballon d'une main, on donne une succession de poussées au ballon. Ce n'est tout de même pas lui qui choisit son chemin tout seul! Le changement de sa trajectoire sera donc déterminé par l'angle de la poussée que j'exercerai sur le ballon. Cependant, la force que je déploierai sur le ballon au cours de mon dribble influencera beaucoup mon contrôle sur celui-ci (note: on peut le démontrer aux élèves). Les activités suivantes te permettront donc de mieux te familiariser avec les notions d'angle et de force de la poussée."



Quatre ateliers à expérimenter

Le groupe est divisé en quatre équipes. Quatre ateliers ont préalablement été préparés à l'intérieur de la ligne utilisée lors de l'activité précédente. Les équipes devront expérimenter chacune des situations en attendant cependant le signal de l'enseignant avant de passer d'un atelier à un autre.

Il est à conseiller d'instaurer un système de rotation (par exemple en demandant aux jeunes de changer d'atelier en circulant dans le sens des aiguilles d'une montre) avant de lancer les troupes au travail afin d'éviter toute confusion.

"Pendant que tu expérimenteras ces quatre contextes différents de dribble, j'aimerais que tu portes une attention particulière sur les adaptations que tu devras apporter dans l'angle et la force de la poussée que tu exerceras sur le ballon en dribblant. En d'autres mots, seras-tu capable de me dire ce qui rend ta façon de dribbler différente d'un atelier à un autre, outre la disposition du matériel évidemment?"

Le zigzag

Des cônes sont déposés au sol comme sur la figure ci-contre. Un, deux ou trois élèves (selon le nombre de cônes à votre disposition) doivent dribbler d'une seule main jusqu'au bout de la série de cônes puis revenir sans arrêter de dribbler.

Si désiré, on peut permettre par exemple un lancer contre le mur se présentant au bout de la série de cônes ou dans un panier de basketball avant de revenir sur ses pas.

Le but de l'activité peut être présenté sous divers angles: être celui qui complètera le parcours sans fautes, en utilisant chacune des mains, en changeant la main porteuse chaque fois qu'un nouveau cône est contourné, le plus rapidement sans fautes, de reculons sans fautes, etc.

Le corridor

Quatre bancs suédois sont placés comme dans la figure ci-contre formant ainsi un corridor d'une largeur approximative de deux mètres. Des massues distantes d'un mètre les unes des autres sont placées à l'intérieur de ce corridor.

Il s'agit de dribbler entre ces massues puis de revenir sur ses pas sans toucher les bancs ou les massues en question. Proposer des défis supplémentaires aux équipes: dribbler de la main non-dominante lorsqu'une massue est touchée, dribbler de reculons lorsqu'un banc est touché, etc.

La porte

L'équipe se subdivise en deux. Entre ces deux demi-équipes se trouve quelques paires de poteaux polyvalents de type "Training Aid". Le porteur du ballon doit dribbler vers la porte (espace compris entre deux poteaux verticaux), faire passer le ballon entre les poteaux, contourner les poteaux puis récupérer le ballon de l'autre côté de la porte sans perte de contrôle ni rebonds sans contact de la main sur le ballon. Répéter la manoeuvre si plusieurs portes ont été placées à cet endroit.

Une fois les portes franchies, l'élève remet le ballon au partenaire d'en face, qui exécutera le même exercice mais à sens inverse, puis se place derrière cette file et attend son tour avant de recommencer.

Le tunnel

Un peu comme lors de l'atelier précédent de la porte, le porteur du ballon devra faire passer le ballon entre les jambes de chacun des partenaires placés en ligne, les jambes à l'écart.

Lorsque le dribbleur aura atteint l'avant de la file, il lancera le ballon en le roulant entre les jambes de ses partenaires de manière à ce qu'il roule jusqu'à l'élève placé en fin de file. Celui-ci devra à son tour dribbler vers l'avant.



Récapitulons!

"Nous venons de voir, par ces ateliers, que c'est en variant l'angle et la force de la poussée exercées sur le ballon que nous parvenons à éviter les obstacles. Qui peut maintenant m'identifier les ateliers dans lesquels vous aviez à modifier en particulier la force de la poussée?"



Le déménagement

On conserve les quatre mêmes équipes que précédemment. Chacune d'elles se place en ligne devant un parcours semblable à celui illustré dans la figure ci-dessous.

Au signal de l'intervenant, le premier élève de chaque équipe quitte son cerceau en dribblant d'une seule main et a pour mandat de rapporter dans le cerceau de départ un des foulards qui ont été déposés sur les obstacles à contourner. Si ce foulard ne se trouve pas sur le premier obstacle en question, il doit obligatoirement contourner les cônes et faire passer le ballon du côté opposé à son déplacement lorsqu'il se trouve devant un poteau de type "Training Aid". Il est aussi nécessaire de contourner les obstacles lorsqu'on refait le parcours en sens inverse. Un élève n'est pas nécessairement tenu de prendre le premier foulard sur sa route. Il peut très bien décider de poursuivre son dribble vers un obstacle plus éloigné s'il le désire.

Lorsqu'un foulard a été rapporté, on remet le ballon à l'élève suivant qui dribble à son tour. Il devra lui aussi aller chercher un foulard, sur n'importe quel obstacle. L'activité se termine dès que tous les foulards ont été déposés dans les cerceaux.

Pour les besoins de l'activité, on peut imposer un temps limite aux équipes, imposer la main dominante, non-dominante, faire le parcours à reculons, etc.

Échauffement Obstacles à franchir
Introduction