Une approche particulière

Le Programme sport éduc-actif comporte en somme trois volets distincts, tous en interrelation, formant une véritable dynamique autour du projet. Le passeport, conçu spécialement à cet effet, est la pièce maîtresse du programme. En début d'année, chaque élève en reçoit donc un. Notez toutefois que la forme de celui offert aux jeunes de 3e et 4e années est quelque peu différente de celle des élèves plus âgés (5e et 6e années).


Le passeport et les activités pratiquées en dehors de l'école

C'est le volet le plus important du programme mais il tout de même fort simple. Il s'agit pour le participant de choisir, puis de noter dans son passeport, la ou les activités auxquelles il désire prendre au cours de l'étape en cause (l'année scolaire compte quatre étapes). Par la suite, il identifie les personnes adultes qui agiront à titre de répondants, c'est-à-dire qui signeront dans le passeport chaque fois que l'activité dont ils ont été témoins a été pratiquée. Une simple marche est alors tout aussi valable qu'un entraînement en gymnastique. Il y a cependant une restriction: les activités doivent se tenir en dehors des heures de classes.

Une fois ces formalités complétées, l'élève peut s'attaquer au défi proposé. Pour les jeunes de 3e et 4e années, il s'agit de prendre part à un certain nombre d'activités, ce nombre étant identifié par un thermomètre que l'élève devra colorier au fur et à mesure de sa progression. S'il parvient à atteindre ou surpasser le minimum requis, le mois sera déclaré complet par l'éducateur physique. En consignant ses activités dans le passeport, il importe pour l'élève de ne pas oublier de toutes les faire valider par les répondants concernés.

Pour les élèves de 5e et 6e années, le défi proposé est plus exigeant puisqu'il oblige le jeune à répartir son programme d'activités en fonction de chaque semaine et non des mois. Ainsi, il devra à son tour prendre part à ses différentes activités à raison de deux à trois fois par semaine et ce, en veillant à ne pas avoir plus de la moitié des semaines de chaque mois ne comportant que deux activités pratiquées.

Durant la première étape, pour tous les élèves, ces activités doivent durer un minimum de 15 minutes. Pour les étapes suivantes, le temps requis est chaque fois majoré de 5 minutes, pour un minimum de 30 minutes par activités lors de la quatrième étape.

Au terme d'une étape donnée, tous les élèves dont l'objectif fixé est atteint reçoivent dans leur passeport un visa sport éduc-actif. On leur remet aussi le certificat de la bougeotte sportive, en plus de leur permettre de prendre part au tirage de prix de participation (ballons de mini-basketball, mini-volleyball, mini-soccer, etc.). Ce visa est apposé à l'endroit approprié, dans la dernière page du passeport identifiée bilan des étapes complétées. Une photographie de ces élèves est aussi exposée dans le gymnase de l'école.


Le passeport et les récréations

Le volet récréations a pour sa part été instauré dans le but de pallier à l'inactivité chronique de certains élèves durant les récréations, à l'école, tout en éliminant du même coup, autant que faire se peut, les comportements violents ou indésirables. D'un même souffle, il encourage aussi les élèves actifs à prendre part à leurs activités physiques dans le respect des autres et des règles de jeux.

À la fin de chaque étape, les enseignants, en étroite collaboration avec l'éducateur physique, dressent une liste de leurs élèves ayant fait preuve de fidélité à l'égard des activités proposées tout en respectant les principes de l'esprit sportif. En figurant parmi cette liste, l'élève méritant reçoit le visa de l'élève récré-actif lui conférant le droit de participer à un tirage de quatre chandails à l'effigie de Sporto, la mascotte officielle du Programme sport éduc-actif à l'école Leblanc.

Dans le cas contraire, l'élève peut noter à l'endroit approprié dans son passeport (section mes engagements pour les récréations) l'engagement qu'il entend prendre pour l'étape suivante. En cas de difficultés, l'enseignant et l'éducateur physique peuvent l'aider à pousser sa réflexion et à formuler son engagement et ce, dans une relation d'aide et non punitive.


Le passeport et les cours d'éducation physique

En ce qui concerne les périodes d'éducation physique, une liste des dix règles d'or les plus importantes pour ces cours figure à l'intérieur de chaque étape identifiée dans le passeport. Ces règles, lorsque respectées, permettent de placer le groupe d'élèves dans un cadre favorable aux apprentissages et au développement global des jeunes (cette liste de règles vous est présentée sous les rubriques repas pédagogique et dix règles d'or à afficher dans votre gymnase).

Chez les élèves de 3e et 4e années, il s'agit de cocher, en début d'étape, les deux règles pour lesquelles l'enfant s'engage à faire davantage porter son attention pour les semaines qui viennent. À tout moment au cours de l'étape, l'éducateur physique peut consulter le passeport d'un élève pour y noter ses comentaires ou, tout simplement, pour discuter de ses progrès ou faiblesses. Au début de l'étape suivante, selon les commentaires de l'éducateur physique et l'évaluation que porte le jeune sur sa conduite, il peut choisir de conserver les mêmes objectifs ou d'identifier deux nouvelles règles particulières.

En 5e ou 6e année, l'utilisation des dix règles d'or est quelque peu différente. l'élève n'a pas à fixer son choix sur des règles particulières. Cependant, l'éducateur physique fixe lui-même les points importants à respecter pendant l'étape en cause et ce les note dans le passeport. Encore une fois, les commentaires de l'adulte et l'auto-évaluation de l'élève aideront à vérifier l'atteinte des objectifs visés.



Retour à la table des matières | Page précédente | Page suivante