Lancer, passer, avancer... Un choix difficile?

Activité et grille destinées à des groupes d'élèves de 6ième année

Dans une activité collective, il n'est pas rare de constater que plusieurs élèves n'arrivent tout simplement pas à se décider lorsqu'ils sont en possession du ballon. Notre réflexe est souvent, en effet, d'insister sur la nécessité de bien se démarquer lorsqu'on sollicite une passe ou, en défensive, de bien marquer l'adversaire afin de parer une attaque.


Avec le petit outil qui suit, vous pourrez sensibiliser vos élèves aux différentes options qui se présentent à eux lorsqu'ils sont en possession du ballon, et sur le choix à faire en fonction de leur position sur le terrain et de celle de leurs adversaires. Même dans le cadre d'un scénario d'apprentissage traitant de stratégies individuelles et collectives, vous pourrez sensibiliser vos élèves aux répercussions que peut avoir un mauvais choix de jeu du porteur du ballon justement sur... la stratégie collective de son équipe.

Après tout, ne vous arrive-t-il pas fréquemment d'entendre vos élèves lancer des remarques comme "Mathieu, tu lances de trop loin!" ou "Jessica, cesse donc de dribbler de temps en temps!" durant vos cours?


Valeur pédagogique

En intégrant ces activité et grille d'observation à un scénario d'apprentissage de votre cru en présence d'élèves de 6ième année (11-12 ans), vous pourrez ainsi développer l'objectif terminal suivant:

Réaliser avec un ou plusieurs partenaires de actions offensives et défensives individuelles.(1)

(1) Tiré de: "Répartition des contenus et des objectifs d'apprentissage pour chacune des classes du primaire. Document de travail." Ministère de l'Éducation du Québec. Page 75. Juin 1996.

Pour mieux cerner le travail du porteur de l'objet dans une situation collective, nous avons élaboré l'objectif intermédiaire qui suit:

Faire le bon choix de jeu comme porteur de l'objet.

Si l'on veut préciser encore davantage nos intentions pédagogiques, les objectifs spécifiques suivants pourraient très bien décrire nos visées:

Lancer, passer ou avancer en tenant compte de la position de ses partenaires sur le terrain.

Lancer, passer ou avancer en tenant compte de la position de ses adversaires sur le terrain.

Lancer, passer ou avancer en tenant compte de sa propre position sur le terrain.

Lancer, passer ou avancer en tenant compte de la proximité du but à atteindre dans le camp adverse.


Activité éducative utilisée

Buts en vrac

Deux équipes de cinq ou six élèves s'affrontent sur l'aire de jeu. On utilise un ballon de mini-basketball pour la partie. Celle-ci débute par un entre-deux au centre du terrain.

L'activité consiste pour chaque équipe à marquer des points en lançant le ballon dans le panier adverse, en le dribblant dans l'une des deux portes latérales du terrain ou en le faisant rouler sur l'un des deux cônes défendus par l'équipe adverse. Suivant le choix du porteur du ballon, différentes restrictions s'appliquent.

Pour pouvoir lancer dans le panier adverse, l'élève doit avoir les deux pieds à l'intérieur de la bouteille au moment de recevoir la passe d'un partenaire. Il lui est interdit de dribbler pour s'approcher de la bouteille ou pénétrer à l'intérieur de celle-ci.

Si l'élève dribble le ballon, il peut aussi marquer un point s'il parvient à franchir l'une des deux portes latérales formées à l'aide de poteaux polyvalents de type "Training Aid". Il doit cependant s'arrêter immédiatement après l'avoir franchi et chercher à faire une passe. Outre ce cas particulier, l'élève a le droit de dribbler le ballon uniquement pour faire progresser le jeu en zone adverse par l'un des deux corridors latéraux. En d'autres mots, le dribble est interdit sauf lorsque le porteur prend possession du ballon alors qu'il est à l'intérieur d'un corridor latéral ou s'il tente de se rendre dans une porte latérale par le dribble. On ne peut donc dribbler, par exemple, dans l'intention de se rendre vers le panier adverse.

On peut finalement faire rouler le ballon vers l'un des deux cônes de l'équipe adverse en autant que le porteur se trouve dans le corridor latéral correspondant au moment de lancer et qu'aucun joueur adverse soit dans ce même corridor, entre lui et le cône visé.

En résumé, un point est marqué si l'élève lance le ballon de la bouteille, s'il dribble le ballon en passant par une porte latérale ou s'il lance le ballon en le faisant rouler sur un cône adverse du corridor correspondant.

Comme pour plusieurs activités collectives que nous privilégions, il est interdit d'arracher le ballon des mains d'un adversaire ni même de le toucher. Il est aussi souhaitable de dresser un périmètre imaginaire de "protection" d'un mètre de rayon autour du porteur du ballon lorsque celui-ci ne dribble pas.


Grille d'observation

Les élèves sont regroupés en équipes de deux selon les directives de l'enseignant. Chaque élève dispose d'une grille. Par contre, un seul crayon par équipe suffit. Pendant qu'un élève participe activement à l'activité collective choisie, son partenaire l'observe et prend note de ses actions chaque fois qu'il prend possession du ballon. Pour favoriser le contact avec le ballon chez le plus grand nombre possible d'élèves, l'enseignant peut imposer, au choix, un nombre minimum de passes à effectuer par des joueurs différents d'une même équipe avant de pouvoir lancer au panier.

Chaque élève a la possibilité d'être observé à 15 reprises par son partenaire. Dès qu'un élève s'approprie le ballon, l'observateur note par "1 (bon choix)" ou "0 (mauvais choix)" l'action privilégiée par l'élève.

Dans le cas d'un lancer au panier, on considère qu'il s'agit d'un bon choix de jeu lorsque l'élève se trouve à l'intérieur de la bouteille. S'il tente de lancer vers un cône adverse, il mérite aussi un point s'il a lancé du corridor correspondant, en ayant au moins dépassé la ligne médiane, sans qu'aucun adversaire se trouve entre lui et le cône visé.

Lorsque l'élève tente de passer à un partenaire, il mérite un point si ce partenaire est démarqué et si cette passe a permis de faire progresser le jeu vers le camp adverse ou de se sortir d'une impasse (ex.: porteur entouré de plusieurs adversaires).

On accorde aussi un point à l'élève qui avance en dribblant le ballon s'il le fait vers une porte latérale ou à l'intérieur d'un corridor, et s'il n'y a pas d'opposants lui bloquant le passage.

La section "résultat de l'observation" est facultative et n'a aucune "valeur" notable. Elle sert plutôt à informer l'élève de son rendement estimé par son pair. Par une règle de trois, on transpose le total obtenu "sur 10" pour ensuite le comparer avec la légende.

Les fiches de certains élèves, en particulier ceux qui reçoivent souvent des passes de leurs partenaires, seront sans doute remplies plus rapidement que celles des autres. Lorsque toutes les cases d'une catégorie sont complétées, par exemple dans le cas des passes, l'observateur ignore toutes les autres passes que pourrait tenter l'élève et se concentre uniquement sur les sections encore vierges. On cesse de noter de nouvelles informations dès que toutes les cases sont entièrement remplies.


Retour sur les informations recueillies

Les informations recueillies peuvent être utilisées pour susciter un échange portant sur l'apport de chaque membre d'une équipe dans la création d'une attaque collective. On a beau bien se démarquer et le faire rapidement, si le ballon ne vient pas, s'il est continuellement dribblé ou lancé dans des causes perdues, la stratégie collective n'a plus rien d'harmonieux et devient une succession d'efforts individuels.

Ce retour en grand groupe se veut donc une occasion d'insister sur un travail collectif résultant de multiples actions individuelles bien orchestrées. Les informations émergeant de l'observation de chaque élève pourraient être traitées de la manière suivante.

À l'aide d'un tableau ou d'une affiche, faire le total de toutes les informations recueillies par l'ensemble du groupe dans les trois actions privilégiées (lancer, passer et avancer). "Que nous révèlent ces statistiques? Lance-t-on trop rapidement vers le panier? De trop loin? Notre équipe est-elle en danger lorsqu'on tente un dribble au travers de plusieurs opposants? Etc."
On peut aussi procéder de la même façon mais pour chacune des équipes. "En fonction du déroulement de la partie entre les verts et les jaunes, que nous révèlent ces chiffres? Le fait d'opter pour un mauvais choix de jeu dans telle ou telle autre situation a-t-il permis à l'équipe adverse de s'approprier le ballon plus rapidement ou plus facilement?"
Rien ne vous empêche également d'y aller d'une autre observation du même type, plus tard en cours de scénario ou d'année, pour comparer les résultats obtenus avant et après la discussion entourant les observations des élèves.

Note: Comme les données recueillies ne serviront pas à des fins évaluatives, et si vous n'avez pas l'intention de réutiliser ces grilles d'observation dans le futur, l'élève peut quitter les lieux avec sa fiche en main.

Un marquage serré?