Un marquage serré?

Activité et grille destinées à des groupes d'élèves de 5ième année

Avec des jeunes de 5ième année (10-11 ans), nous insistons beaucoup sur l'importance de marquer correctement un adversaire dans le cadre d'une activité collective. Mais disposent-ils de faits concrets leur permettant de mieux saisir ce qu'on entend par un marquage serré?


Qu'il s'agisse d'un jeu éducatif ou d'une activité plus conventionnelle comme par exemple le mini-basketball, les élèves ont souvent le réflexe de suivre le porteur du ballon et d'oublier les autres, ceux qui constituent généralement une menace éventuelle pour le but à défendre...


Valeur pédagogique

En intégrant ces activité et grille d'observation à un scénario d'apprentissage de votre cru en présence d'élèves de 5ième année (10-11 ans), vous pourrez ainsi développer l'objectif terminal suivant:

Réaliser avec un ou plusieurs partenaires de actions offensives et défensives individuelles.(1)

De manière plus précise, on peut prétendre que ces activités aideront vos élèves à atteindre l'objectif intermédiaire qui suit:

Marquer de façon à voir le porteur et l'adversaire assigné.(2)

Si l'on veut préciser encore davantage nos intentions pédagogiques, l'objectif spécifique suivant pourrait très bien décrire nos visées:

Contrer les tentatives de passes dirigées vers l'adversaire assigné.

(1) (2) Tirés de: "Répartition des contenus et des objectifs d'apprentissage pour chacune des classes du primaire. Document de travail." Ministère de l'Éducation du Québec. Page 75. Juin 1996.


Activité éducative utilisée

Gobe-ballon

Deux équipes de cinq ou six élèves s'affrontent sur l'aire de jeu. Chaque équipe dispose, sur sa propre ligne de fond, de cinq ballons de mini-volleyball reposant sur des anneaux de deck-tennis.

Le choix de l'équipe qui prend possession du ballon en début de partie est déterminé par un tirage au hasard. Un élève de l'équipe s'empare d'un ballon (de son équipe) et attend le signal de l'enseignant pour mettre ce ballon en jeu.

Chaque équipe doit défendre deux buts (cylindres de type physitube placés verticalement et mesurant approximativement 1,80 mètres) dans sa propre zone. Autour de chaque cylindre est tracée une zone interdite circulaire d'au moins 3 mètres de rayon.

Il s'agit pour l'équipe en possession du ballon d'échanger des passes de manière à faire progresser le jeu en zone adverse puis, si possible, de lancer le ballon à l'intérieur d'un cylindre pour marquer un point.

Si un point est marqué par une équipe, celle-ci relance immédiatement le jeu à l'attaque. On laisse alors le ballon à l'intérieur du cylindre en question et on retourne rapidement en chercher un deuxième dans sa propre banque.

Si le ballon rate la cible, il appartient à la première équipe qui en prend possession. Lorsqu'un ballon quitte les limites du terrain après avoir été touché par un élève de l'équipe A, il est automatiquement remis à un joueur de l'équipe B qui veille à relancer le jeu de derrière la ligne, à l'endroit où le ballon a quitté le terrain.

Il est interdit en tout temps de marcher en possession du ballon ou de toucher un opposant. Si une infraction se produit, le ballon appartient à l'équipe adverse et sera remis en jeu de la ligne de côté la plus près du lieu de l'infraction.

Une partie se termine lorsque les cinq ballons d'une même équipe se trouvent à l'intérieur des cylindres du camp adverse ou au terme d'un laps de temps déterminé par l'enseignant.


Grille d'observation

Les élèves sont regroupés en équipes de deux selon les directives de l'enseignant. Chaque élève dispose d'une grille. Par contre, un seul crayon par équipe suffit. Pendant qu'un élève participe activement à l'activité collective choisie, son partenaire l'observe et prend note de ses actions en phase défensive.

Chaque élève a la possibilité d'être observé à 15 reprises par son partenaire. Dans la grille, les cases à remplir sont toutes numérotées de 1 à 15 et devront ainsi être complétées dans cet ordre. Pour décider du moment propice pour porter un jugement sur le marquage des élèves, on peut décider d'émettre un quelconque signal (par exemple "on observe les rouges!") à des moments différents au cours de la partie ou d'observer systématiquement les élèves d'une équipe dès qu'elle perd possession du ballon.

Dans la section "proximité", l'observateur doit évaluer si son partenaire pourrait bloquer une passe qui serait dirigée vers son opposant avec un minimum de déplacements (deux ou trois pas tout au plus). Pourrait-il par exemple le toucher de la main? Dans l'affirmative, l'observateur inscrit "1" dans la case appropriée. Dans le cas contraire, il note "0".

Dans la section "position", Il s'agit pour l'observateur de regarder si son partenaire se trouve bien entre son opposant et le but à défendre lorsque le signal a été donné. Serait-il en mesure de bloquer un quelconque tir tenté vers le cylindre qu'il défend?

Dans la section "vision", l'exercice d'observation consiste à évaluer jusqu'à quel point le partenaire en défensive se place de manière à voir à la fois le porteur du ballon et son opposant assigné. Doit-il se déplacer ou tourner la tête pour mieux voir? Peut-il surveiller ces deux joueurs sans ajustements particuliers?

La section "résultat de l'observation" est facultative et n'a aucune "valeur" notable. Elle sert plutôt à informer l'élève de son rendement estimé par son pair. Par une règle de trois, on transpose le total obtenu "sur 10" pour ensuite le comparer à la légende.


Retour sur les informations recueillies

Les informations recueillies peuvent être utilisées pour lancer un échange sur le pourquoi et le comment faire un bon marquage en situation de jeu. Lorsqu'on insiste sur la nécessité de bien se positionner pour contrer les attaques adverses, il peut être plus facile de donner du poids à nos affirmations avec des chiffres à l'appui... Pour ce faire, voici quelques suggestions pour traiter les résultats obtenus. Notez que ce retour en grand groupe se veut une occasion de renforcer certaines notions de marquage et non de mettre en évidence les performances individuelles...

À l'aide d'un tableau ou d'une affiche, faire le total de toutes les informations recueillies par l'ensemble du groupe dans les trois catégories (proximité, position et vision). "Dans quelle catégories les élèves ont-ils mieux réussi? Moins bien réussi? Quelle incidence peut avoir le fait de moins bien réussir dans une catégorie donnée?"
On peut aussi procéder de la même façon mais pour chacune des équipes. "En fonction du déroulement de la partie entre les rouges et les bleus, que nous révèlent ces chiffres? Y a-t-il d'autres facteurs qui ont ont influencé le déroulement de la partie?"
Rien ne vous empêche également d'y aller d'une autre observation du même type, plus tard en cours de scénario ou d'année, pour comparer les résultats obtenus avant et après la discussion entourant les observations des élèves.

Note: Comme les données recueillies ne serviront pas à des fins évaluatives, et si vous n'avez pas l'intention de réutiliser ces grilles d'observation dans le futur, l'élève peut quitter les lieux avec sa fiche en main.

Introduction Lancer, passer, avancer?