Soutenir le cheminement personnel de l'élève (suite 2)


Utilisation de la fiche

Répéter l'expérience

Idéalement, cette fiche devrait être complétée par l'élève à quelques reprises en cours d'année. Pour notre part, nous avons opté pour quatre moments différents: en début d'année, au terme de la première étape de l'année, de la deuxième et en fin d'année scolaire. Il nous a d'ailleurs semblé intéressant de reproduire cette fiche quatre fois sur une même feuille de format 28 x 43 cm (11 x 17 po) pliée en deux que l'élève conserve dans son portfolio. Il peut ainsi, tout au long de l'année, comparer ses précédents choix et constater visuellement son évolution, si évolution il y a, au fil des mois.

Cette opération doit être faite en compagnie des parents, comme devoir à la maison, puisque la santé de l'élève est une responsabilité de celui-ci, soit, mais aussi celle de ses parents. Ceux-ci signe la fiche, à l'endroit approprié, pour confirmer qu'ils ont contribué à l'exercice de réflexion.



Le poids, sujet délicat...

Nous utilisons cette fiche avec des élèves de 2ième et 3ième cycles du primaire. Le support des parents devient évidemment plus marqué dans le cas d'élèves de 2ième cycle.

Parmi les informations particulières à y inscrire, le poids de l'élève peut paraître délicat à exiger chez certains pour des raisons évidentes. Pour contourner le problème, nous avons laissé cet élément facultatif.

Chez les jeunes de 2ième cycle, tous devaient se peser à la maison, en compagnie de leurs parents, sans obligation d'inscrire le résultat sur la fiche. Au 3ième cycle, les élèves ont pu se peser eux-mêmes à l'école (toujours sans obligation), dans un local à l'abri des regards indiscrets. L'élève pouvait, s'il le désirait, demander l'aide d'un partenaire de son choix pour se peser et même, si nécessaire, celle de son enseignant. Comme pour les jeunes du 2ième cycle, il n'était nullement obligatoire de noter le résultat sur la fiche.

Nous avons d'ailleurs cherché à dédramatiser l'étape de la pesée aux yeux des élèves:

"Il y a trois facteurs qui peuvent avoir une influence sur le poids d'un sujet: ses pratiques d'activités physiques, ses habitudes alimentaires et l'hérédité. S'il est possible d'agir favorablement sur les deux premiers facteurs, on ne peut malheureusement rien contre l'hérédité."

Nous avons profité de l'occasion pour expliquer ce qu'est l'hérédité (couleur des yeux, des cheveux, taille, etc.).

"Il y a aussi des sujets de conversation que les gens préfèrent garder pour eux. Pour certains, ce sont des détails trop intimes pour être dévoilés à des étrangers alors qu'ils semblent banaux aux yeux de d'autres. Le poids d'une personne, son âge, son allégeance politique en sont des exemples. Il faut savoir respecter le souhait de chacun."

Le message a bien été reçu; le poids des camarades de classe, y-compris celui des enfants obèses, n'a intéressé personne!



Une notion relative...

Comme nous venons de le noter, des notions peuvent avoir une certaine importance pour un groupe d'individu et aucune pour un autre. La condition physique de l'élève en est un parfait exemple. On pourrait en effet parler de condition physique en comparant des statistiques fort révélatrices comme nous en avons l'habitude. Toutefois, pour l'élève, une bonne condition physique peut se traduire de bien des manières et souvent en se rapprochant davantage d'un concept de bien-être.

Dans l'utilisation de cette fiche de cheminement personnel, c'est la raison pour laquelle l'élève n'a pas à définir sa propre condition physique à partir de seuils précis mais plutôt en réaction à ses propres sensations. Pour un élève de 2ième cycle, cette notion risque de ne pas être très significative. Pour un jeune du 3ième cycle par contre, on peut s'attendre à une appréciation plus juste.

Avec nos groupes de 3ième cycle, nous avons demandé à chacun d'estimer sa propre condition physique à la toute fin d'un cours d'éducation physique et à la santé, après avoir pris part à quelques épreuves mettant ses capacités physiques à l'épreuve. En plus de considérer son propre état de fatigue, chacun a discrètement observé ses camarades, à proximité, pour se faire une meilleure idée de sa propre condition physique... ;)

Notons que la taille de l'élève a été mesurée à l'école à l'aide d'une règle tracée contre un mur. Outre les notions de taille, de poids et de condition physique, tout le reste de la fiche a été complété en devoir à la maison.

Introduction Présentation Évaluation