Initier à l'attraper

Modèle de cours exploratoire en 3ième année

Nous avons tous notre façon de procéder quand vient le temps d'aborder l'attraper avec nos élèves de 3ième année. Personnellement, depuis quelques années, j'ai l'habitude de présenter le "problème" à reculons, c'est-à-dire en plaçant d'abord l'élève en phase exploratoire lui permettant d'identifier lui-même les éléments d'apprentissage qui seront développés au cours du scénario (série de cours) qui viendra par la suite. Ainsi, tout le monde est déjà "sensibilisé" aux difficultés qui risquent de survenir en les ayant personnellement vécues.


Cette formule, sans doute peu fidèle à la façon de procéder traditionnelle, se veut un moyen dynamique d'initier nos jeunes à l'attraper alors que l'on se borne trop souvent, malheureusement, à des situations tellement simplifiées, sans trop de matériel, qu'elles en deviennent peu stimulantes.




Objectif développé en 3ième année

* Attraper un objet dirigé dans son espace personnel (à proximité).


Éléments d'apprentissage pouvant influencer la qualité de l'attraper

* Atelier 1: stabilisation des appuis.
* Atelier 2: se déplacer vers le point de chute de l'objet (1).
* Atelier 3: bien suivre l'objet des yeux (trajectoire).
* Atelier 4: utiliser ses deux mains.
* Atelier 5: absorption de l'objet.
* Atelier 6: se déplacer vers le point de chute (2).


Procédure et description des ateliers

Les élèves se regroupent en équipes de deux. Chaque équipe reçoit une petite carte sur laquelle est inscrit un numéro. Les élèves disposent de la majeure partie du cours pour expérimenter au moins une fois chacun des ateliers. Après avoir terminé, ils déposent leur carte près de l'atelier qui leur a semblé le plus difficile, mais doivent pouvoir dire pourquoi ils fixent leur choix sur celui-ci.

À la fin de la période, pour un laps de temps d'environ 6 à 10 minutes, l'enseignant circule vers chacun des ateliers et choisit un numéro au hasard parmi ceux qu'il trouve au plancher. L'équipe ainsi désignée doit expliquer au reste du groupe ce qu'elle a trouvé de difficile à cet atelier. Les autres élèves peuvent ensuite renchérir évidemment.

Après avoir questionné le groupe de la sorte pour les six ateliers, l'éducateur physique explique et démontre sommairement ce qu'il aurait fallu faire, ou pouvoir faire, à chacune des "épreuves" pour les rendre plus facilement exécutables, toujours avec la participation des jeunes.

Atelier 1: D'une surface surélevée, par exemple un théâtre (il est rare que l'on soit heureux de disposer d'un théâtre dans son gymnase, mais cette fois-ci oui!), l'élève A lance un ballon de jeu en bas de la scène, avec force, en le plaçant d'abord au-dessus de sa tête. L'élève B doit l'attraper à deux mains, après le rebond, en sautant dans les airs.

Intention: Démontrer qu'il est plus facile d'attraper un ballon en stabilisant ses appuis au sol.

Atelier 2: Les partenaires se placent de chaque côté d'un filet d'une hauteur de 2 mètres du sol. L'élève A lance un ballon de jeu par en-dessous, mais bien sûr au dessus du filet, devant l'élève B. Celui-ci doit s'avancer de deux ou trois pas pour saisir l'objet.

Intention: Démontrer la difficulté d'attraper un ballon suivant un léger déplacement vers l'avant (note: cet atelier est toujours désigné par les élèves comme étant le plus facile de tous).

Atelier 3: Les élèves sont aux deux extrémités d'un physitube de 8 pieds (environ 2,6 mètres). L'élève A fait rouler le ballon de jeu à son partenaire placé à un cône un peu en retrait, de côté, et ce par l'intérieur du tube. Celui-ci doit tenter d'attraper le ballon à sa sortie du tube.

Intention: Démontrer la nécessité de pouvoir suivre des yeux la trajectoire d'un objet pour bien l'attraper.

Atelier 4: Les partenaires sont chacun de leur côté d'un filet placé à une hauteur de 2 mètres du sol. L'élève A lance par en-dessous un anneau de deck-tennis qui, lui, doit passer au dessus du filet. L'élève B doit attraper d'une seule main l'anneau.

Intention: Démontrer qu'il est plus difficile d'attraper un objet d'une seule main, et encore davantage si cet objet est de forme irrégulière et/ou mal lancé.

Atelier 5: Les deux partenaires font face à un mur. L'élève A lance avec force un ballon de jeu contre ce mur, à une hauteur approximative de 2,5 mètres. L'élève B doit attraper le ballon après le rebond au mur et avant qu'il ne touche le sol.

Intention: Démontrer l'importance d'absorber l'objet lors du contact avec soi (note: il se peut que certains élèves aient besoin d'assistance, notamment pour projeter le ballon avec force contre le mur. L'enseignant pourra à ce moment procéder aux lancers pour ces élèves.).

Atelier 6: Quatre tapis de gymnastique sont fixés les uns aux autres. On dépose sur ceux-ci un cerceau, au centre, à l'intérieur duquel l'élève B sera en attente. L'élève A, quant à lui, est placé à un cône, à environ 4 mètres de son partenaire. Il lance une balle de jeu par en-dessous, en direction des tapis. L'élève B tente de l'attraper sans sortir ses pieds du cerceau.

Intention: Démontrer l'importance de pouvoir ajuster et stabiliser la position de ses appuis pour attraper un objet.