7. Une émission de radio

"La cerise sur le sundae" diraient certains. "La récompense à de nombreuses heures d'effort" renchériraient d'autres.

La réalisation d'une émission entière de radio, d'une durée d'une heure par exemple (!), représente certes un défi pour les élèves. Un défi, soit! Mais aussi et surtout des moments excitants au possible dans l'attente d'entendre jaillir le produit final!

Au cours d'une année scolaire, deux émissions, trois tout au plus, seraient amplement suffisantes, avec des mises en ondes quelque part en décembre, mars et juin.

Remarquez que la durée de l'émission peut facilement varier selon le niveau d'habileté de vos élèves et leur âge. Pour des jeunes du primaire, entre autres, une émission d'une demi-heure serait sans doute déjà un exploit en soi. Mais si on considère toutes les avenues possibles à exploiter dans le cadre d'une émission de style affaires publiques, on se rend compte que le temps peut finalement... passer très vite!

En admettant qu'il s'agit bel et bien d'un défi de taille pour les élèves, on doit s'assurer d'avoir bien préparé le terrain avant de s'y lancer, par exemple en dressant une liste exhaustive de toutes les composantes qui constituent une émission, dont voici un exemple.

Choix d'une journée entière pour l'enregistrement;
matériel en quantité suffisante (mélangeur, magnétophones, bandes, cassettes, plaquettes de montage, etc.);
choix d'un animateur ou d'une animatrice;
déterminer les différentes parties de l'émission (actualité, sports, arts, etc.);
choix du thème musical et du nom de l'émission;
préparation de reportages divers;
préparation de toutes les feuilles de route;
élaboration d'un plan d'émission;
rédaction des textes de l'animateur;
choix de l'ordre de passage des reportages;
choix du style d'intervention des reporters (reportages pré-enregistrés, en direct, discussion avec l'animateur, etc.);
choix des extraits musicaux assurant la transition d'un reportage à un autre, d'une tranche de l'émission à une autre;
etc.

On sait que des étudiants de niveaux collégial et universitaire du Québec ont parfois la chance de diffuser leurs émissions sur les ondes de grandes chaînes nationales. Cette initiative a pour dessein de faire vivre l'expérience de la radio aux étudiants en formation pour qui ce sera l'unique occasion d'émettre une opinion en public, dans la majorité des cas. Si votre émission vous semble particulièrement réussie, n'y aurait-il pas une station communautaire de votre localité prête à diffuser les reportages de vos reporters en herbe en dehors des heures de grande écoute?!