3. La rédaction d'une nouvelle brève

Une fois les interviews réalisées auprès d'informateurs dignes de foi et les notes complétées, le reporter est maintenant en mesure d'entreprendre la rédaction de son reportage.

Puisqu'une nouvelle radiophonique est généralement de courte durée, il est à conseiller d'opter pour la nouvelle brève, à l'image de celle utilisée en journalisme écrit, qui consiste à présenter un condensé de l'information piquant la curiosité.

Le texte doit contenir toutes les informations pertinentes et être en mesure de répondre à la fameuse règle des 5W empruntée de l'anglais:

Who? De qui s'agit-il?
What? De quoi s'agit-il?
Where? Où cela s'est-il passé?
When? Quand cela s'est-il passé?
Why? Pourquoi cela est-il arrivé?

Malgré tout, une excellente nouvelle brève ne deviendra pas nécessairement un reportage intéressant.

Si tous s'accordent pour dire qu'une "photo vaut mille mots" dans un article de journal, on pourrait en dire autant sur l'insertion d'extraits sonores dans les reportages radiophoniques. Le reporter, tout en demeurant le transmetteur d'informations, utilise donc un ou des extraits obtenus au cours de ses interviews en fonction du temps total qui lui est alloué sans jamais perdre de vue que de courts extraits significatifs ont plus d'impact que de longs monologues aux oreilles de l'auditeur.

Si le temps qui lui est alloué pour son reportage le permet, le reporter pourra donc développer son sujet, c'est-à-dire déborder quelque peu de la simple nouvelle brève, mais toujours en se montrant sélectif.