Mouvement de mobilisation du public (qui a pris fin le 14 octobre 2004)

Note: Veuillez ne plus donner suite à cette proposition. Étant donné l'engagement pris par le premier ministre du Québec et le ministre de l'Éducation le 14 octobre dernier et qui touche la clientèle scolaire du primaire, nous mettons un terme à l'Opération 55 sans pour autant abandonner notre travail auprès du MÉQ pour les secteurs du préscolaire, du secondaire, voire du collégial.

Texte publié pendant la tenue de l'Opération 55

Investir dans un REÉR-Santé

Le comité invite les citoyens du Québec, qui partagent sa préoccupation en regard de la santé des jeunes, à continuer de participer en grand nombre à l’ « Opération 55 » . On se souvient que cette campagne de mobilisation, menée sans pancartes ni slogans haineux, suggère à chaque citoyen d’expédier une lettre au ministre Reid en investissant 55 ¢ dans un REÉR-Santé, ce qui correspond au simple achat d’un timbre-poste. Le contenu de cette lettre interpelle directement le ministre de l’Éducation et exige de sa part une réponse :

« Expliquez-nous pourquoi vous n’avez pas l’intention de garantir un minimum décent d’éducation physique et à la santé dans les écoles du Québec alors qu’il s’agirait pourtant d’un moment privilégié de formation, et de prévention, en matière de santé auprès de TOUS les jeunes. »

L’intention du ministre est de laisser chaque conseil d’établissement décider seul de l’utilisation qu’il entend faire des 90 minutes de temps de classe supplémentaire déjà annoncées. À des problèmes d’obésité et de sédentarité ressentis sur tout le continent nord-américain, le ministère de l’Éducation choisit donc de répliquer par des mesures locales sans émettre de directives particulières.

Le gouvernement du Québec a pourtant déjà fait savoir que son principal cheval de bataille était la santé. Le Comité d’action ÉPS s’interroge ainsi sur la motivation du ministre Reid à ne pas engager davantage son ministère alors qu’il pourrait à lui seul, sans coûts additionnels, plonger tous les jeunes du Québec dans de saines habitudes de vie, là où ils passent la majeure partie de leur temps, pendant toute leur formation scolaire primaire et secondaire.

Le comité rappelle que les mesures annoncées par le gouvernement précédent, avant les dernières élections provinciales, avaient fait l’unanimité auprès des intervenants des secteurs de la santé et de l’éducation. Il considèrerait extrêmement dommage que le gouvernement se détache de ses responsabilités et compromette ainsi l’avenir de nos jeunes et la qualité de leurs apprentissages.

On peut, au besoin, télécharger une LETTRE-TYPE, en formats PDF et Word, à adresser au ministre à partir de nos archives. Les personnes qui désirent nous appuyer peuvent également souscrire doublement à ce REÉR-Santé en expédiant une lettre du même type au premier ministre Charest.


Contribuez au financement du Comité d'action ÉPS

D'autres documents à télécharger sont aussi disponibles dans nos archives, comme c'est le cas par exemple pour le document en trois parties remis en main propre au ministre Reid le 23 janvier dernier: une proposition de plan d'action, nos arguments en faveur de l'éducation physique et à la santé, et une présentation du Comité d'action ÉPS.

N'hésitez pas à nous écrire pour nous faire part de vos initiatives locales pour la santé des jeunes...

Source :
Yves POTVIN
Porte-parole du Comité d’action ÉPS
Nos actions Nouvelles