Parcours d'habiletés de base en basketball

Intégrer plusieurs actions en une épreuve

Des élèves se présentent un beau jour devant leur prof d'éducation physique. "Monsieur, nous sommes évalués sur le marquage, sur le démarquage. Mais il nous semble que nous le sommes moins à partir de nos habiletés individuelles en basketball."

Si la formulation du commentaire des jeunes a été quelque peu modifiée pour la rendre plus lisible, le fond du propos, lui, est tout à fait fidèle à la réalité. Il n'en fallait pas plus pour nous inciter à nous mettre au boulot! ;)

Et la réponse de l'enseignant a semblé satisfaire les jeunes: "On s'en reparlera au prochain cours..."


C'est ainsi qu'a pris forme le petit parcours d'habiletés de base en basketball que voici.

Pour répondre aux attentes de nos jeunes athlètes en devenir, nous avons cherché à intégrer les différents gestes techniques en basketball que nous avions précédemment abordés au cours des deux dernières années dans un seul et même parcours chronométré (parce que la prise de décision et la vitesse d'exécution demeurent des facteurs déterminants pour être efficace en situation de jeu).

Les habiletés de base en question sont les suivantes.


Habiletés de base retenues / Critères d'évaluation

Le dribble
Utilisation des deux mains.
Absorption de l'impact entre le ballon et la main dans sa conduite (poussée jusqu'au bout des doigts).
Variation de la hauteur du dribble et de l'angle de la poussée selon les contextes.
Vision périphérique (regard dirigé en alternance vers le ballon et l'ensemble de l'aire de jeu).

La passe poitrine
Effectuée à partir de la poitrine.
Lancée vigoureusement des deux mains (poussée jusqu'au bout des doigts).
Produite des suites d'un transfert de poids de la jambe arrière à la jambe avant.
Peut être tendue ou comporter un rebond au sol.

Le lancer à l'arrêt
S'amorce initialement à partir des jambes.
Ballon porté au dessus du front.
Une main sert réellement à la projection tandis que l'autre contribue à la maîtrise du ballon.
Au moment du lancer, lorsque le bras se déplie, un fouetté du poignet est effectué pour donner un effet de rétroaction au ballon.

Le tir en foulée
Produit au cours d'une course, après un dribble et un maximum de deux pas au sol sans dribble.
Le genou du même côté que la main qui lance est dirigé vers le haut pour permettre au joueur de prendre plus de hauteur.
Le ballon est "déposé" sur le panneau avec un effet de rétroaction.


Disposition du matériel suggérée

Vous remarquerez que ledit parcours n'occupe pas la totalité du gymnase mais plutôt la moitié, ce qui permet de laisser les élèves travailler dans un quelconque projet, en équipes, pendant qu'on procède à l'évaluation avec l'une de celles-ci.




Vidéo à visionner



Matériel utilisé dans la vidéo

1 ballon de mini-basketball;
5 cônes;
2 bâtons de hockey intérieur;
9 tiges verticales et bases lestées (de type "training aid");
2 tiges horizontales (de type "training aid");
1 cylindre de carton pressé;
1 cadre de tchoukball;
1 panier de basketball.


Feuillet d'accompagnement de l'élève

Nous avons créé un feuillet de l'élève en deux versions différentes. L'une conçue pour une notation chiffrée (qui nous est demandée même si cela ne nous satisfait guère) et l'autre sur laquelle vous pouvez simplement colliger vos observations afin, par la suite, d'estimer les acquis de vos élèves à partir de votre jugement professionnel et/ou observations antérieures. L'élève a droit à deux essais dont le meilleur des deux est retenu.

Si cela vous convient, dans le cas de la version chiffrée, les temps chronométrés pourraient par exemple être bons pour 10 points et les plus lents pour 6. On pourrait ensuite répartir les résultats des autres élèves entre ces deux valeurs. Comme nous sommes déjà contre l'idée d'octroyer des résultats chiffrés en éducation physique, pour être fidèles à notre raisonnement, nous ne décernerions pas de résultats inférieurs à 6 dans ce cas-ci.

Dans le cas de la version non chiffrée, pour chaque manifestation, on peut simplement évaluer si le résultat obtenu constitue "une force" pour l'élève, ou est réalisé de manière "plus que satisfaisante", de manière "satisfaisante" ou "ne répond pas" encore aux exigences. Le code suivant peut permettre d'accélérer l'évaluation.


En tenant compte de ce qui a été observé, et à partir de son jugement professionnel, on décerne à chaque élève un résultat final de A à D en le formulant comme suit:

A
L'élève chemine de façon très satisfaisante.
B
L'élève chemine de façon satisfaisante.
C
L'élève chemine avec quelques difficultés.
D
L'élève chemine difficilement.