"Mission: Possible"

Les acteurs du projet

Le recours à un tel projet en éducation physique présente l'avantage d'impliquer tous les intervenants, ou presque, gravitant autour des élèves...


L'élève lui-même

C'est à l'élève que revient la responsabilité de mettre à exécution le programme en tant que tel. Sans une contribution volontaire de sa part, le programme n'a plus de raison d'être.
En début d'année, il reçoit son passeport et est invité à en compléter les différentes sections et relever les défis qui lui sont lancés.
Il veille à remettre aux dates prévues le passeport, autant que possible dûment complété.


L'éducateur physique

Il relance constamment le projet en mettant en évidence le lien étroit qui prévaut entre celui-ci et le contenu des cours d'éducation physique.
Autant que possible, dans sa planification, il tente de renchérir sur des notions abordées dans le passeport au cours des mêmes périodes de l'année.
Il sensibilise les enseignantes et enseignants titulaires à l'importance de soutenir leurs élèves, même en classe, dans ce projet.
Il n'hésite pas à mousser la publicité entourant ce projet auprès de sa direction d'école, de son employeur, des parents et des journaux locaux, par des dépêches expédiées périodiquement. Cette initiative lui permettra de donner de la crédibilité à ses interventions, ce qui n'est pas à négliger...
Il voit à informer les jeunes sur les étapes à venir, à récupérer les passeports à des moments précis et à y vérifier l'atteinte des objectifs poursuivis par chaque participant.


Les parents

Ils sont des acteurs de premier plan! Si vous arrivez à les impliquer dans ce projet, votre "succès" est assuré...
Ils doivent chaque mois, ou presque, attester que leur enfant a bel et bien accompli la mission sportive dont il était porteur en signant le passeport.
Lorsqu'ils sont convaincus du bien-fondé de votre démarche, ils deviennent des agents de stimulation fort efficaces auprès des jeunes.
Certaines missions présentées aux jeunes impliquent une participation physique des parents...


Les amis

Les amis peuvent aussi stimuler les jeunes à poursuivre leurs efforts.
On sait qu'il est souvent plus facile de se motiver à poursuivre la pratique d'une ou de plusieurs activités physiques lorsqu'on est accompagné de ses amis. C'est pourquoi certaines missions présentées à l'élève sous-entendent la présence d'amis.


Les enseignants titulaires

Ils peuvent parfois faire toute la différence entre un projet qui passe inaperçu dans une école et un autre qui remporte un certain succès.
Ils doivent donc être sensibilisés à l'importance de mener à bien ce programme, entre autres en insistant sur le fait que certaines notions, celles ayant rapport à la nutrition par exemple, sont communes aux programmes d'éducation physique ET du secteur général.
Comme pour ce qui est des parents, ils doivent être mis régulièrement au courant de la situation en ce qui concerne le programme.
Ils seront même invités à relever eux aussi un défi au cours de l'année, et devront à l'occasion signer le passeport de leurs élèves pour attester de leur participation.
Le projet n'a de réelle portée que dans la mesure où il implique à la fois les élèves ET le personnel enseignant...


La direction d'école

Elle doit être intégrée au projet au même titre que le corps enseignant.
Le rayonnement du projet dépend en grande partie de l'ampleur que voudra bien lui donner la direction d'école.
Elle doit faire la démonstration que ce projet est l'affaire de toutes les personnes qui vivent à l'école, que ce soit dans ses messages à l'interphone, dans ses mémos destinés aux parents, dans ses textes rédigés pour la commission scolaire, etc.



Table des matières