Une bonne marche (suite 2)!


Première sortie

Télécharger le feuillet Les élèves reçoivent leur feuillet de marche qui sera utilisé pour toutes les sorties à venir avec le groupe.

Après avoir dressé un bref rappel des notions abordées en classe, l'enseignant questionne les élèves sur l'utilité pour un Télécharger le feuilletsportif de savoir prendre son pouls.

"Vous avez probablement tous déjà consulté un médecin à un moment ou à un autre pour un quelconque problème de santé, ou tout simplement pour une visite de routine. L'infirmière sur place, parfois le médecin lui-même, calcule votre fréquence cardiaque (votre pouls) systématiquement. Quelqu'un aurait-il une idée des motifs du médecin ou de l'infirmière?"

Les élèves expriment leur opinion. L'enseignant en profite pour dresser un parallèle avec les ambulanciers, voire les pompiers, se déplaçant sur les lieux d'un accident.

"Mais on peut également utiliser son pouls afin d'obtenir des informations pour d'autres raisons. Vous est-il déjà arrivé de voir un marcheur ou un coureur prendre son pouls pendant son activité? Quelqu'un a-t-il une idée de l'utilité de le faire?"

De nouveau, l'enseignant laisse les élèves répondre et précise certains points plus nébuleux. Au fil de la discusison, il précise finalement que...

le pouls est très utile à tout sportif qui désire savoir si l'entraînement en endurance qu'il s'impose est suffisamment exigent pour en retirer réellement des bénéfices sur sa condition physique (ex.: cible de 70 à 85% de sa fréquence cardiaque maximum);
le pouls peut être utilisé pour doser son entraînement en fonction de sa condition physique;
le pouls donne aussi une bonne indication de la vitesse avec laquelle le corps récupère suivant un effort physique soutenu;
le pouls au repos (par exemple le matin, au réveil) est également un excellent indicateur de la condition physique d'un sujet;
etc.


On prend son pouls pour une première fois

"Nous allons donc maintenant prendre notre pouls. Qui pourrait nous faire connaître les endroits sur lesquels il peut être relativement facile de ressentir les battements cardiaques sur notre corps?"

Les élèves répondent généralement avec assez de facilité.

"En fait, le pouls d'un sujet peut être ressentis en plusieurs endroits sur le corps, mais trois endroits en particulier demeurent plus "accessibles" et pratiques pour un sportif. Pour ce faire, on applique l'index et le majeur à l'endroit choisi et on calcule les battements cardiaques sur une courte période, par exemple pendant 15 secondes. Mais attention, puisque le pouls d'un sujet doit être calculé sur un laps de temps d'une minute (ou 60 secondes), il te faudra ensuite multiplier ton résultat par quatre afin de le convertir."

Les parties du corps où l'on peut ressentir le pouls sont présentées dans le tableau suivant...


Où prendre son pouls?

Pour prendre son pouls, il suffit donc d'appliquer l'index et le majeur sur l'un des endroits suivants:

sur le côté du cou (pouls "carotidien");
sur le poignet de l'autre main (pouls "radial");
sur la poitrine;
au niveau du cou du pied;
au niveau de la malléole interne (cheville);
au niveau de l'aine;
à l'intérieur du coude.

"Nous allons calculer notre pouls au repos. À vrai dire, il ne s'agira pas exactement d'un pouls au repos puisque nous avons tous fait un quelconque effort physique au cours des derniers instants. Certains ont beaucoup bougé, d'autres peu, d'autres se sentent peut-être un peu tendus pour toutes sortes de raisons. Bref, il existent de nombreuses raisons qui font en sorte que le pouls au repos que nous allons prendre dans les secondes qui viennent n'en est pas réellement un. Pour obtenir un pouls au repos plus fidèle à la réalité, il vous faudrait par exemple calculer vos battements cardiaques dans votre lit, dès votre réveil le matin.

"Quoi qu'il en soit, simplement pour nous familiariser avec le pouls, nous allons tout de même le prendre! Cherchez votre pouls à l'un des trois endroits que nous venons d'identifier..."


Télécharger le feuillet Les élèves cherchent leur pouls. L'enseignant, chronomètre en main, calcule une période de 15 secondes. Les élèves devront donc multiplier par quatre leur résultat et l'inscrire à la page 4 du feuillet, à la ligne 1, dans la première portion de la case "Fc". Certains auront du mal à ressentir leur pouls. Il faudra inévitablement recommencer une deuxième fois, et parfois même une troisième.

L'enseignant demande ensuite à deux élèves de révéler au groupe leur résultat. Pour s'assurer de bien être compris, il prend soin de choisir deux jeunes aux caractéristiques différentes (par exemple un élève habituellement très posé et un autre plus "moteur").

"Dorothée a obtenu un pouls de 76 bpm alors que celui de Nicolas est à 92 bpm. Est-ce à dire que Dorothée est en meilleure forme que Nicolas? En moins bonne condition physique? En meilleure santé? Etc.?"

Les élèves tentent de dresser quelques hypothèses. L'intention de l'enseignant est simplement de démontrer que le pouls, dans ce cas-ci, est un peu à l'image d'une photographie prise du coeur, à un moment précis, pour illustrer le travail qu'il fait.

"Il est possible que Dorothée ait été plutôt calme au cours des dernières minutes, ce qui fait que son pouls est plus bas que celui de Nicolas qui, probablement, s'est davantage agité. Il suffit de peu pour influencer à la hausse nos battements cardiaques. Levez-vous. Lorsque je dirai "allez!" vous agiterez vos bras pendant quelques instants, juste pour comparer...

"Maintenant, cherchez votre pouls. Que remarquez-vous?"


Le pouls de chacun aura évidemment augmenté sensiblement. :)

Pour les élèves plus habiles à prendre leur pouls, il peut également être intéressant de leur faire calculer celui d'un(e) partenaire, et de comparer le résultat obtenu avec celui que le partenaire lui-même avait calculé.


Utilisation d'un podomètre

L'usage d'un podomètre n'est pas obligatoire dans pareille situation. Néanmoins, si votre budget vous le permet, l'idée de doter votre école d'un tel accessoire (une trentaine) vous permettra d'ajouter des arguments plus concrets à vos échanges avec les élèves. On peut se procurer des podomètres de qualité respectable dans toutes les boutiques de sports à environ 10.00$ l'unité.

Pour que le podomètre fonctionne bien, il est toutefois nécessaire de le fixer à la taille (ceinture), à l'horizontal et non incliné, et d'éviter de le manipuler une fois la marche en branle. Puisqu'il fonctionne à l'aide d'un pendule qui se déplace de haut en bas, un podomètre placé en oblique à la taille offrira des résultats erronés puisque certains pas ne seront pas comptabilisés.

Vous pouvez prévoir que plusieurs élèves auront envie de "jouer" un peu avec leur podomètre (courir sur place, sauter, l'agiter de la main, etc.). Vous pourriez donc prévoir quelques instants d'initiation non officielle pendant lesquels les élèves pourront s'amuser un peu... ;)


Consignes de sécurité

C'est le grand départ! Vos élèves ont pris leur pouls, bien fixé leur podomètre à la taille. Ils sont bien chaussés, bien vêtus, ont prévu d'apporter avec eux une gourde, etc. Il vous faut maintenant choisir un parcours stimulant... et sécuritaire.

Pour l'avoir expérimenté, nous vous conseillons d'emprunter un parcours de moins de deux kilomètres pour votre première sortie en groupe. Après quelques minutes de marche, vous constaterez en effet que plusieurs élèves ont pour ainsi dire perdu l'habitude de marcher avec les années (eh oui! C'est bien triste!).

Le circuit en boucle, à l'intérieur de la cour d'école ou de votre environnement immédiat, a pour net avantage qu'il vous permettra de mesurer vos distances très facilement, d'observer tous les jeunes en action, et même de vous permettre de ne pas marcher avec vos élèves (ce qui serait tout de même dommage!)... Il devient cependant très vite une source d'ennui aux yeux des jeunes.

Le circuit de quartier, lui, permettra au contraire de varier le paysage et à certains jeunes de faire voir leur résidence familiale à leurs camarades de classe, et parfois même de varier le degré de difficulté du parcours (distances, pentes, etc.). MAIS il y a un "mais"! Dans un tel type de parcours, vous partagerez en effet la route avec tous les citoyens, c'est-à-dire également avec les automobilistes.

Si vous faites partie de ces éducateurs physiques engagés qui offrent si gentiment un lieu de stage aux étudiants universitaires en ÉPS, vous aurez deviné que l'idée de placer un adulte en début et en fin de peloton s'avère la meilleure solution. S'il n'y a pas de stagiaire avec vous, nous ne saurions trop vous conseiller de recourir aux services d'un parent ou d'un adulte bénévole. Votre direction d'école peut-être? ;)

À notre avis, dans vos déplacements avec un groupe d'élèves, les quelques mesures de sécurité suivantes devraient être suivies à la lettre:

évitez autant que possible les rues n'ayant pas de trottoirs (à moins qu'il s'agisse par exemple d'un secteur à la campagne);
soyez accompagné(e) d'au moins un adulte de manière à assurer une surveillance aux deux extrémités du peloton (et d'encourager un peu les retardataires potentiels...);
ne laissez jamais un jeune courir, marcher dans la rue, s'agiter de manière exagérée;
exigez des élèves qu'ils circulent deux par deux sur le trottoir sans avoir droit aux dépassements;
exigez des élèves qu'ils attendent VOTRE SIGNAL avant de traverser une rue. Bien indiquer aux élèves à quel endroit ils doivent s'arrêter et VOUS ATTENDRE de l'autre côté de la rue. Dans ce cas, le deuxième adulte ferme la marche;
évitez le plus possible les rues sans trottoirs, les artères à forte circulation automobile, etc.;
ne permettez pas aux élèves de retirer leur podomètre une fois la marche entamée;
fixez des défis réalistes pour vos élèves (les parcours trop ardus dès le départ auront un effet dissuasif pour les sorties à venir);
etc.


Au retour

Une fois de retour, les élèves cherchent immédiatement leur pouls. Au signal de l'enseignant, ils calculent leurs battements cardiaques pendant 15 secondes, total qu'ils devront une fois de plus multiplier par quatre pour obtenir leur pouls à la minute.

Une fois en classe, ils inscrivent à la ligne 1 de la page 4 du feuillet les informations requises, c'est-à-dire...


la date;
le nombre de pas (si un podomètre a été utilisé);
la durée de la marche (selon le temps enregistré au chronomètre de l'enseignant);
la distance parcourue (que vous aurez préalablement mesurée avec l'odomètre de votre véhicule ou de votre vélo, ou un système GPS portatif);
le pouls obtenu immédiatement après l'effort consenti.

Dans la case du "bonhomme sourire", chacun trace la bouche du bonhomme décrivant le mieux la sensation ressentie à l'arrivée: un "sourire" pour une agréable sensation, une bouche "neutre" pour une sensation de fatigue moyenne et une bouche "triste" pour une sensation de grande fatigue.

Environ cinq minutes plus tard, chaque élève calcule de nouveau son pouls et note son résultat dans la case "Fc + 5". Il peut constater ainsi que le coeur récupère très rapidement dès la fin d'une activité.


Ce que révèle le podomètre

Le podomètre ne réfléchit pas! Il ne fait que rapporter objectivement un résultat, le nombre de pas d'un sujet, par un nombre quelconque. Plusieurs élèves voudront déjouer le podomètre par exemple en l'agitant de la main. Il est donc important de leur préciser que le fait de se mentir ainsi à eux-mêmes ne pénalise personne... sauf eux-mêmes! Il leur devient alors impossible de comparer leurs résultats, leur progression, au fil des sorties. De ce fait, ils ne deviennent que des exécutants et pourront difficilement utiliser leurs expériences pour se donner de nouveaux défis. Ils se privent du même coup d'un excellent stimulant dans un programme de mise en forme basé sur la marche.

Si le temps vous le permet, il serait intéressant, avant de quitter vos élèves, de lire avec eux les pages 2 et 3 du feuillet (au pire, remettez cela au début du cours suivant...).Vous aurez là une belle occasion de discuter de la faisabilité d'un programme de (re)mise en forme axé sur la marche. Vous pourrez également transmettre aux jeunes quelques chiffres intéressants quant au nombre de pas recommandés quotidiennement chez les jeunes et les adultes...

Télécharger le feuillet

Introduction Premiers pas Devoirs actifs