Se déplacer sur des objets véhiculants

Un cours stimulant!

Nous disposons tous, ou enfin presque, de planches à roulettes dans nos écoles, lesquelles ne sont pratiquement jamais utilisées. Pour plusieurs, la crainte de voir un élève se blesser en se heurtant par exemple la tête contre le sol suffit à les dissuader de sortir de l'entrepôt ce matériel pourtant fort dispendieux.


Remarquez que notre intention n'est pas ici de critiquer tous ceux et celles qui n'utilisent pas leurs planches à roulettes par mesure de sécurité. Ils ont en effet raison; de nombreux accidents, aux conséquences souvent graves, se sont déjà produits parce que, généralement, les élèves les utilisant ont un peu outrepassé les directives de l'enseignant. Il est d'ailleurs facile d'imaginer un enfant de 8 ans monter debout sur sa planche pour épater ses camarades.

Néanmoins, il serait dommage d'éliminer totalement cet outil d'enseignement pourtant très stimulant aux yeux des jeunes. En présentant à vos élèves des règles de conduite et d'utilisation claires et fermes, vous constaterez qu'il sera possible de rendre vos activités "sur roulettes" tout à fait sécuritaires... et tout aussi intéressantes!

À titre indicatif, voici d'ailleurs quelques règles simples qui pourraient vous aider à mieux encadrer vos élèves avec ce type de matériel.

Suggestion de règles de sécurité

Une planche à roulettes qui ne sert pas doit toujours être déposée à l'envers sur ou sous un banc suédois, ou à tout autre endroit désigné par l'enseignant.
On ne laisse jamais traîner une planche à roulettes par terre; quelqu'un pourrait marcher dessus.
On ne fait jamais rouler une planche à roulettes pour s'amuser, sans être assis soi-même dessus.
On peut prendre place sur une planche de deux façons: assis, les deux fesses contre celle-ci, ou couché sur le ventre. Les positions à genoux ou debout sont à proscrire à tout prix.
Si les règles de l'activité le permettent, on doit pousser ou tirer un élève assis sur une planche en marchant calmement, sans gestes brusques.
Personne ne doit être assis, ni toucher une planche à roulettes, tandis que l'enseignant s'adresse au groupe.



Exemple de cours pour des jeunes de 8-9 ans

L'exemple suivant a été utilisé à maintes reprises auprès de groupes d'élèves de 3ième année du primaire. Nous ne vous en présentons que les moyens utilisés. Il est évident que le contenu pédagogique de votre cours sera à définir, à personnaliser. Si vous avez l'occasion de l'expérimenter dans votre milieu, n'hésitez surtout pas à nous faire part de vos commentaires à son sujet!

Les éléments d'apprentissage abordés

Accélérer;
ralentir;
tourner;
freiner;
s'orienter.

Le matériel requis

24 cônes;
1 planche à roulettes pour deux élèves;
30 anneaux de deck-tennis;
6 balles;
6 ballons;
6 massues;
6 sacs de fèves;
12 cerceaux.

Progression possible

Échauffement

Les élèves se placent deux par deux. Un élève marche debout, un peu partout dans le gymnase. Lorsqu'il s'arrête, son partenaire, qui le suivait assis sur la planche à roulette, doit passer entre ses jambes. Répéter l'activité cinq fois avant de changer le rôle de chacun.



Les quilles humaines

Les élèves qui ont une planche à roulettes (la moitié du groupe) sont en attente sur une ligne de côté. Comme pour le réchauffement, ils sont assis sur les planches. Leurs partenaires attendent de l'autre côté de la salle. Au signal de l'enseignant, ils doivent rouler pour rejoindre leurs partenaires tout en évitant les lancers de ballons roulés (lentement) par l'enseignant. Répéter plusieurs fois l'activité tout en alternant les participants.

Variante: Même activité mais en étant couché sur le ventre.



Le slalom géant

Six équipes sont formées. Un élève par équipe est désigné comme partant. D'une ligne de côté, il doit avancer rapidement, assis sur sa planche à roulette, en faisant un slalom entre les deux cônes devant lui, en contourner un troisième, puis revenir au point de départ toujours en slalom. Après avoir donné la tape au suivant, celui-ci prend sa place et s'exécute à son tour. Il s'agit évidemment d'un relais.

Variante: Même activité mais en étant couché sur le ventre.



La tour

Les mêmes six équipes sont opposées, dans le même sens de la salle. Chaque équipe dispose de 5 anneaux de deck-tennis. Un élève par équipe est encore désigné comme partant. Il doit rouler le plus rapidement possible en direction du côté opposé afin d'y déposer son anneau, sur une ligne clairement identifiée. Ensuite, il revient donner la tape au partenaire suivant qui vient à son tour déposer son anneau sur celui de son partenaire, sans avoir droit de le toucher. On continue ainsi jusqu'à ce qu'une équipe termine sa tour.

Variante 1: Même activité mais en étant couché sur le ventre.

Variante 2: Les anneaux de deck-tennis sont mis de côté. Placer deux cerceaux, pour chaque équipe, de l'autre côté de la salle. Le participant qui se présente sur sa planche à proximité des cerceaux doit transférer tous les objets compris dans l'un (balle, ballon, sac de fèves, massue) à l'intérieur du deuxième. Le participant suivant fait évidemment la même action en réintégrant les objets dans le cerceau précédent.



Le Derby du Kentucky

Les six équipes disposent toujours d'une planche à roulettes chacune. On fait asseoir les équipes à six endroits différents à l'intérieur d'un rectangle approximativement de la taille d'un terrain de volleyball. Au signal de l'enseignant, le premier participant de chaque équipe doit faire le tour par l'extérieur de ce rectangle, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, le plus rapidement possible. Une fois de retour à son point de départ, il donne simplement la tape à son partenaire suivant avant de lui céder sa place. Ce dernier exécute alors à son tour le même parcours. Bien qu'il s'agisse encore d'un relais, on laisse à tous la chance de faire le parcours.

Variante: Même activité mais en étant couché sur le ventre.