La construction
d'une cabane

Le partage des tâches dans un travail d'équipe

Voici une activité éducative qui auraient très bien pu précéder notre scénario portant sur les stratégies dans des activités collectives. Cependant, comme elle ne vise pas nécessairement une opposition directe à un ou des adversaires, nous avons préféré vous la présenter en retrait. Vous pourrez donc l'utiliser à votre guise en l'insérant dans votre propre scénario.

Ceci dit, nous vous proposons également deux pistes à exploiter lorsque vos élèves auront terminé la construction de leurs "cabanes"... Succès assuré! ;)


Organisation et réglementation

On forme deux équipes dans le groupe. Chacune d'elles évolue dans sa moitié de gymnase (d'une superficie d'au moins l'équivalent de trois terrains de badminton).
Les deux équipes disposent d'un temps chronométré établi à l'avance (par exemple de 20 minutes) pour construire une cabane ayant les particularités suivantes: faites en forme de fer à cheval, c'est-à-dire avec un mur devant, à gauche et à droite, mais rien derrière; un mur opaque devant afin qu'on ne puisse voir les occupants à l'intérieur lorsqu'on est dans l'autre camp; un toit (facultatif); le tout installé à l'intérieur de limites (lignes du plancher) clairement indentifiées afin que l'on puisse circuler autour sans aucune entrave.
Le matériel disponible est le même dans les deux camps (voir la suggestion plus bas).
On présente d'abord le défi proposé aux jeunes comme un travail d'architecte: "Lorsque vos parents achètent une maison neuve, ils demandent d'abord à en voir les plans. (...) Ce sera la même chose en ce qui vous concerne! Vous devrez donc vous consulter et convenir d'une approche commune à tous."
Les équipes doivent ainsi attribuer des tâches bien précises à certains de leurs membres: le gardien de la parole (qui n'est pas un chef mais simplement celui ou celle qui veille à ce que chacun puisse s'exprimer librement); le gardien du temps (seul membre de l'équipe qui aura le droit de venir près de la minuterie avant d'en faire rapport à ses coéquipiers); le gardien de la tâche (qui voit au respect des consignes de construction émises en début d'activité par l'enseignant); le gardien de sécurité (qui s'assure que toutes les consignes de sécurité soient respectées en tout temps).
Au terme de la construction, lorsque le signale sonore se fera entendre, les élèves devront venir s'assoir devant leur cabane et attendre les prochaines consignes. Généralement, ceux-ci aiment bien pouvoir aller voir ce qui a été fait dans le camp adverse...


Consignes de sécurité

Il est interdit de grimper sur les tréteaux, sur les buts (!) ou même de monter sur un banc suédois.
Interdiction également d'entrer à l'intérieur d'un cylindre.
Le transport du matériel doit toujours se faire calmement, en marchant et en se parlant. Dès qu'un quelconque problème surgit, il faut immédiatement arrêter le déplacement et déposer l'objet en question au sol.
Le transport des bancs suédois doit faire l'objet d'une attention particulière. Seulement deux élèves à la fois doivent y prendre part. On ne place donc jamais un troisième élève, au centre, pour aider les deux autres. Comme pour tout autre matériel, on ne court jamais en le déplaçant.
On ne doit jamais déposer un objet, qui risquerait de dégringoler, sur un autre objet (ex.: cylindre sur un banc, cône sur un toit, etc.).


Aire de jeu



Vidéo à visionner



Matériel suggéré dans chaque camp

6 tapis de gymnastique avec velcros aux 4 côtés;
1 but de hockey intérieur;
3 bancs suédois;
2 tréteaux;
10 cônes;
2 paires de poteaux amovibles avec barres transversales ("training aid");
2 cylindres de carton pressé;
1 minuterie.


Variantes à présenter en conclusion

"Devine qui est caché!" (2e cycle)

Les deux équipes sont assises devant leur cabane. On procède à un tirage au sort afin de déterminer laquelle des deux ira se cacher en premier. On accorde néanmoins quelques instants à l'autre équipe pour bien observer qui fait partie du camp adverse. Lorsque toute l'équipe est cachée dans sa cabane, l'enseignant choisit deux élèves qui demeureront à l'intérieur tandis que les autres reviendront s'assoir devant, mais à un autre endroit.

Lorsque quelqu'un croit connaître l'identité DES DEUX élèves cachés, il lève la main afin d'obtenir le droit de parole. Il doit pouvoir identifier LES DEUX élèves cachés sans faire erreur. S'il réussit, son équipe ira se cacher à son tour. Dans le cas contraire, ce sera à l'autre équipe d'y retourner.

Il est interdit en tout temps de se consulter pendant qu'on tente de deviner qui sont les élèves cachés. Si désiré, on peut varier le nombre d'élèves cachés pour faciliter ou compliquer l'activité.

Ballon chasseur ultime (3e cycle)

Les deux équipes s'affrontent dans le cadre d'une partie de ballon chasseur. Il est permis de se cacher à l'intérieur de sa cabane pour se protéger d'un tir adverse.

On met deux ballons MOUSSE en jeu, un dans chaque camp. Un élève peut conserver le ballon dans ses mains pour un maximum de cinq secondes (sans pouvoir le passer à un partenaire). Après ce délai, il est éliminé et doit se rendre sur la ligne de côté. On élimine un adversaire en le touchant sans qu'il puisse attraper le lancer. La tête ne compte cependant jamais. On délivre un partenaire, le premier éliminé du jeu, en attrapant un tir adverse sans aide matérielle (ballon qui rebondit d'abord sur la cabane, sur un mur, etc.). Un joueur est également éliminé s'il marche ou dépasse la ligne médiane, qu'il ait ou non un ballon en sa possession.

Une partie dure 4 minutes. Au terme de la partie, l'équipe ayant le moins d'élèves éliminés est déclarée gagnante.

Il est interdit de lancer volontairement sur la cabane adverse. Il est également interdit de retarder volontairement la partie en laissant un ou les deux ballons par terre dans son camp (dans ces éventualités, l'équipe fautive perd automatiquement la partie).