Immense Joannie

Texte paru dans La Presse du jeudi 25 février 2010

Chère Joannie,

Mardi, malgré l’heure tardive, nous étions tous rivés à nos écrans parce que nous ne pouvions être ailleurs. Peut-être aussi parce votre prestation, peu importe le résultat obtenu, allait devenir à coup sûr un événement dépassant bien largement le simple cadre sportif.


Lorsque vous êtes entrée en scène, dans le tumulte de ces Jeux, le Québec entier a retenu son souffle. Vous étiez si petite dans l’immensité de la glace, à la fois victime et guerrière, prête à affronter vos démons. Chaque coup de lame fendant la glace nous donnait l’impression de vous voir refouler encore davantage vos sentiments, tantôt tristesse, tantôt colère.

Nous avons patiné avec vous, vibré avec vous, pleuré avec vous. Nous avons pu ressentir l’ivresse des vrilles et partagé la souffrance qui vous assaille. Et nous avons pu vous voir gagner ce combat contre l’inéluctabilité de la vie.

Tout compte fait, peu importe ce qu’il adviendra maintenant, au centre de la glace, c’est vous qui avez été immense.

Texte publié le 24 février 2010



Vos commentaires

"Je viens de lire ton texte , paru dans le journal LA PRESSE de ce matin. Tu as su, par les mots toujours si bien choisis, nous toucher une fois de plus. Bravo pour ce commentaire si juste et combien partagé."

— Denise LEGAULT (Laval, Québec), 25 février 2010



"Je prends juste un court moment pour te féliciter de ton texte à Joannie. La qualité du propos écrit, la justesse des mots pour décrire une réalité humaine excessivement délicate. Quelle sensibilité, Yves. Bravo."

— Jean-Claude DRAPEAU (Montréal, Québec), 25 février 2010

Vous pouvez réagir à cet article simplement en nous écrivant... que vous soyez d'accord ou non avec notre prise de position. Il nous fera plaisir de publier vos remarques. Notez qu'il est cependant nécessaire de vous identifier et de nous transmettre votre lieu de résidence afin que nous puissions tenir compte de votre commentaire.



Nos chroniques | Reportages | Débats et opinions | Portraits