Entente tripartite Kino-Québec, FÉÉPEQ, FQSÉ

Le 14 décembre 1998, Jacques Richard, de Kino-Québec, nous faisait parvenir le texte qui suit à la suite de la lecture de notre chronique "Le conseil d'établissement, une lame à double tranchant":

Je suis conseiller Kino-Québec dans la région de Montréal. J'ai pris connaissance de votre article sur les conseils d'établissement. J'aimerais vous faire part qu'environ 20,000 brochures ont été distribuées à plusieurs réseaux d'intervenants interpellés par la problématique, dont toutes les directions d'écoles et tous les présidents(es) de conseils d'établissements. Les éducateurs physiques ont donc un bout de chemin de fait, ils ont la brochure en leur possession. Il reste à les convaincre et à agir positivement!

J'aimerais également vous informer que plusieurs organisations provinciales impliquées auprès des jeunes ont été rencontrées depuis l'année dernière et qu'elles "cautionnent" toutes cette vaste opération de sensibilisation et de mobilisation. Pour le secteur scolaire, la Fédération québécoise des directeurs d'établissements d'enseignement (FQDE), la Fédération des comités de parents de la province de Québec (FCPPQ), tous les éducateurs physiques enseignants de la province (plus de 5,000), la Fédération des commissions scolaires du Québec, les présidents des comités de parents et les présidents des conseils d'établissement, les responsables du primaire et du secondaire au MEQ, etc.

Des rencontres d'échanges se réalisent dans toutes les régions du Québec. Dans notre région, je suis en lien étroit avec l'Association régionale des éducateurs et éducatrices physiques enseignants de l'Île de Montréal (ARÉÉPEÎM). On a fait parvenir une offre de service à toutes les écoles secondaires et à toutes les municipalités et plusieurs activités ont été réalisées (rencontres d'échanges avec éducateurs physiques, directions d'écoles, infirmières scolaires, etc.). Nous sommes évidemment disponibles pour rencontrer les éducateurs physiques (journée pédagogique, formation, etc.) et échanger avec eux à ce sujet.

Ce qu'il est important de diffuser, c'est que tout le monde peut apporter une contribution positive. L'entente tripartite permet de réaliser des projets provinciaux qui sont également supportés dans toutes les régions. Dans les régions, nous intervenons auprès des organisations régionales (ex.: Association des directeurs d'écoles de Montréal) ou sous-régionales (ex.: table des directeurs d'écoles primaires du Plateau Mont-Royal) tout en fournissant des outils, projets, etc., pour appuyer l'éducateur physique et les autres intervenants de l'école, dont le conseil d'établissement, qui sont préoccupés et qui veulent s'impliquer. Les éducateurs physiques ne sont donc pas seuls, mais il est important qu'ils s'impliquent au moins dans leur école.

En passant, l'un des outils que l'on a développés à Montréal-Centre et qui est offert aux éducateurs physiques et intervenants en milieu municipal et communautaire est une banque de sites Internet en activité physique chez les jeunes. On y retrouve des sites du Québec (dont La bande sportive E.P.S.), du Canada, des États-Unis et de la France-Belgique.

Félicitations pour votre bon travail et au plaisir!

Jacques Richard
Conseiller en promotion de la santé
Kino-Québec, DPS Montréal-Centre



Nos chroniques | Reportages | Débats et opinions | Portraits